Conteneurs : le Sud de l’Europe regagne des parts de marché


Entre 2007 et 2016, le volume de conteneurs maritimes traité par l’Europe a augmenté de près de 14 %, selon Port Economics. Face à la stabilité du range Hambourg-Le Havre, la Méditerranée gagne des parts de marché. Le Portugal, la Grèce et la baie de Gdansk enregistrent les plus fortes croissances.


Le port à conteneurs du Pirée © DomosFeron
Le port à conteneurs du Pirée © DomosFeron
Hébergeant Rotterdam et Anvers, soit les deux premiers ports à conteneurs d’Europe, le delta Rhin-Escaut a traité 24 M EVP en 2016 progressant de 11,5 % par rapport à 2007. Sa part de marché sur la période demeure stable en revanche, variant de 23 à 25 % selon les années (23,4 % en 2016). Selon Port Economics, ces tendances sont la conséquence des augmentations de trafics à Rotterdam (+ 14,8 %) et à Anvers (22,8 %), et de la baisse à Zeebrugge (- 31 %). Rassemblant Hambourg, Bremerhaven et Wilhelmshaven depuis 2012, le système portuaire nord-allemand se classe en deuxième position. En concurrence avec les places du delta Rhin-Escaut et la baie de Gdansk, sa part de marché est en baisse sur la décennie écoulée passant de 16,5 % en 2007 à 14,6 % en 2016 avec un trafic de 14,9 M EVP. En volume, le système portuaire allemand affiche une croissance de seulement 0,6 % sachant que Hambourg a perdu 10 % de ses flux conteneurisés entre 2007 et 2016. Sur le range Hambourg-Le Havre, l’estuaire de la Seine a également vu sa part de marché se contracter de plus de deux points entre 1989 et 2007 avant de stabiliser  entre 2,5 et 3 % jusqu’à aujourd’hui. Sur les dix dernières années, Port Economics relève toutefois une baisse de 8 % de son trafic conteneurisé.

Montée en puissance du Sud

La stabilité du range Le Havre-Hambourg tranche avec le dynamisme observé ailleurs. À commencer par le système portuaire polonais en hausse de 137 % depuis 2007 sous l’effet du développement de Gdansk s’imposant comme la nouvelle plaque tournante pour desservir la Baltique au détriment de Hambourg. Le système portuaire polonais concentre aujourd’hui 1,9 % des trafics conteneurisés européens.

"La part de marché de l’estuaire de la Seine s’élève entre 2,5 et 3 %"


Plusieurs régions sud-européennes se distinguent aussi : "En termes de volumes, elles sont les principales gagnantes sur la période 2007-2016". Confortée par l’arrivée de Cosco à sa tête, l’activité du Pirée explique à elle seule le bond du système portuaire grec malgré les pertes de Thessalonique. En dix ans, son trafic a plus que doublé passant de 1,4 à 3,7 M EVP. "La Grèce est désormais la septième plus grande région à conteneurs d’Europe avec une part de marché de 3,9 % contre 2 % en 2007".
Développant leurs capacités de transbordement et de desserte de l’hinterland espagnol, les ports portugais s’inscrivent dans la même dynamique. Leur part de marché européenne s’établit aujourd’hui à 2,5 % contre 1,3 % en 2007 grâce aux croissances de Sines et Leixoes compensant le tassement de Lisbonne. Les ports nord-adriatiques renaissent également. Sous l’effet d’une hausse de 92 % de leurs trafics conteneurisés sur la décennie, ils revendiquent désormais 2,3 % de parts de marché en Europe. L’accord North Adriatic Ports Association (Napa) souligne les ambitions régionales comme porte d’entrée de l’Europe centrale et orientale.
 
Évolutions contrastées des hubs

Hors Algésiras, la part de marché des ports méditerranéens espagnols s’est appréciée de 0,6 point pour se hisser à 6,9 % en 2016 ; soit une croissance en volume de près de 24 % depuis 2007 alimentée pour l’essentiel par Valence. Les ports italiens de Ligurie ont également maintenu leurs positions à hauteur de 4,3 % avec une croissance en nombre de boîtes de près de 10 % sur la décennie. Quant aux hubs de transbordement sud-européens, Algésiras tire son épingle du jeu avec un bond de 39 % de ses trafics en dix ans malgré la concurrence de Tanger Med et de Sines. De son côté, Gioia Tauro a perdu 17 % depuis 2007. À l’image de Constantza, les ports de la mer Noire sont les autres perdants avec une perte de 42 % de leurs trafics en dix ans tranchant avec les hausses du Pirée et des ports turcs de la mer de Marmara.
Achevant ce tour d’horizon où l’on peut regretter l’absence de l’évolution de la vallée du Rhône avec Marseille dans l’étude de Port Economics, la part de marché des ports à conteneurs du Royaume-Uni s’élève à 7,1 %. En volume, ils enregistrent une croissance de 6,4 % depuis 2007.

Érick Demangeon

Mercredi 13 Septembre 2017



Lu 847 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse