Cop22 : la lutte climatique continue, urgente mais difficile


Les défenseurs du climat ont quitté Marrakech regonflés par un engagement mondial réaffirmé, mais avec une épée de Damoclès américaine, et devant eux un long chemin vers les énergies propres.


© Cop22
© Cop22
La communauté internationale a confirmé, dans une "proclamation" à cette 22e conférence climat de l'ONU, sa détermination à appliquer l'accord de Paris, adopté fin 2015 et déjà ratifié par 111 États. Le combat climatique repose en partie sur le soutien des pays du Nord, responsables historiques de la dégradation du climat, aux pays du Sud, les plus affectés et qui doivent se développer avec des énergies propres si la planète veut rester vivable.

Passer aux énergies propres est rentable

À Marrakech, les négociateurs américains, issus de l'administration Obama, se sont voulus rassurants : "les États-Unis ont toujours fini par tenir leurs promesses financières, même Bush". Mais ils en ont aussi appelé aux fonds privés. Des représentants des États de Californie (septième économie mondiale !), de Washington et du Vermont, très engagés sur le climat, sont venus dire qu'ils allaient continuer le travail. "Même le Texas est en pointe sur les renouvelables", ont-ils relevé.
Les acteurs de la Cop22 ont martelé ce message : contenir le réchauffement et passer aux énergies propres est rentable, source de profits et d'emplois, et d'ailleurs déjà une évidence pour de nombreuses entreprises, banques ou assurances, comme l'a rappelé à Marrakech l'appel de 360 sociétés.
La Chine a redit son attachement à l'accord de Paris. Le premier émetteur mondial est désormais premier investisseur dans les renouvelables. L'Inde, sur une voie plus étroite entre charbon et énergies propres, a aussi confirmé son engagement. Comme l'Arabie saoudite.
"L'atmosphère est comme une bouteille presque pleine qu'on continue à remplir. Si on continue comme ça pendant vingt ans, on ne pourra pas rester sous le seuil des 2 °C" de réchauffement, rappelle le climatologue Hervé Le Treut. Les engagements nationaux pris à Paris pour respecter cet objectif sont insuffisants, et les pays se sont mis d'accord pour faire un bilan de leurs efforts d'ici 2018. Entreprises ou ONG sont venues en nombre à la Cop22 présenter un foisonnement d'initiatives, technologiques, financières, pour l'Afrique, l'agriculture, les forêts... Mais il faudra les concrétiser.

Catherine Hours

Lundi 21 Novembre 2016



Lu 479 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Octobre 2017 - 14:12 La pollution de l'air régresse en Europe €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse