Corse : du temps pour bâtir une nouvelle DSP


Le président de l'Office des transports de Corse (OTC), Paul-Marie Bartoli, a réclamé dix-huit mois pour bâtir une nouvelle délégation de service public (DSP) pour la desserte maritime de l'île.


© GPMM
© GPMM
La Corse a besoin de temps pour bâtir une nouvelle DSP, selon Paul-Marie Bartoli. Cette annonce intervient alors que la Cour administrative d'appel de Marseille vient d'annuler l'actuelle DSP en demandant aux autorités de l'île d'y mettre fin à l'amiable, à compter du 1er septembre 2012, avec les deux compagnies délégataires, la SNCM et la CMN. "Nous n'avons pas le temps matériel pour écrire un nouveau cahier des charges en si peu de temps. Il nous faut dix-huit mois", a déclaré le président de l'Office des transports. En attendant la rédaction d'une nouvelle convention, M. Bartoli envisage de prolonger l'actuelle délégation avec la SNCM et la CMN.

Éviter une paralysie du trafic

Le président de l'OTC a également indiqué qu'il allait imposer aux compagnies candidates à la future DSP un accord d'entreprise stipulant que les salariés doivent se déclarer grévistes quatre à cinq jours avant l'échéance, afin dit-il d'éviter une paralysie du trafic maritime. "Il n'est plus possible que la Corse soit prise en otage régulièrement, comme elle l'a été en février et mars 2011 alors qu'il n'y avait qu'une centaine de marins grévistes à la SNCM", a expliqué M. Bartoli.
Une proposition fraîchement accueillie par les syndicats. Pour la CGT et le Syndicat des travailleurs corses (STC, nationaliste), il s'agit d'une atteinte au droit de grève. Le syndicat nationaliste a suggéré la mise en place d'une cellule de prévention des conflits, qui réunirait les partenaires sociaux, la direction des compagnies concernées, les élus et les usagers. "Elle permettrait de mettre les problèmes sur la table, de négocier et éventuellement d'éviter le recours à la grève, qui est pour l'instant notre seul moyen de pression et qui est inscrit dans la Constitution", a souligné Alain Mosconi, secrétaire national des marins STC.

.

Lundi 21 Novembre 2011


Tags : corse, dsp, maritime



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse