Corsica Linea condamnée à cesser son activité


Le tribunal de commerce de Marseille a condamné Corsica Linea, une ligne de fret maritime lancée pour concurrencer l'ex-SNCM après sa reprise par l'entrepreneur Patrick Rocca, à cesser toute activité de fret entre la Corse et le continent.


Corsica Linea risque 150.000 euros par infraction constatée © Stena
Corsica Linea risque 150.000 euros par infraction constatée © Stena
Corsica Linea a été condamnée mardi 1er mars à cesser son activité. Le juge des référés du tribunal de commerce a condamné "la société Corsica Linea à cesser toute activité de transport de fret entre les ports de Marseille et de Bastia pendant une durée de six mois à compter du 20 novembre 2015, date du jugement ordonnant la cession de la SNCM à Patrick Rocca et ce sous astreinte provisoire de 150.000 euros par infraction constatée", indique le jugement.

"Une décision tardive dans un dossier qui bouge tous les jours"


Le tribunal de commerce, qui agissait à la demande du secrétaire du CE de l'ex-SNCM et des administrateurs judiciaires, a également condamné la société CM Holding (Corsica Maritima) de l'homme d'affaires corse François Padrona, candidat malheureux à la reprise de la SNCM, "à demander à sa filiale, Corsica Linea de cesser toute activité".
Cependant, le juge relève dans sa décision que ce dossier est devenu au fil du temps un imbroglio corse puisque, courant janvier, les deux entrepreneurs insulaires - le repreneur Patrick Rocca et son concurrent François Padrona - qui se livraient jusque-là une véritable guerre commerciale, ont annoncé vouloir se rapprocher.
Le magistrat note que " Patrick Rocca vient d'annoncer (le 25 février, NDLR) son entrée dans le capital de CM Holding, de sorte que l'action menée par les demandeurs revient à assigner pour le compte de Patrick Rocca et de la société Rocca, une société dont il est associé". Le 25 février, en audience collégiale, le tribunal de commerce de Marseille a rejeté la demande d'autorisation de cession du capital de Maritima Ferries (ex-SNCM) à Corsica Maritima.

Revirement de la banque

Pour Pierre Maupoint de Vandeul, délégué CFE-CGC de Maritima Ferries, ce jugement qui ordonne l'arrêt de la ligne de Corsica Linea est "un soulagement". Il remarque cependant que la décision arrive "tardivement dans un dossier qui bouge tous les jours". Le syndicaliste souligne que "la création de Corsica Linea début janvier avait occasionné un préjudice très important à la nouvelle compagnie puisqu’elle a servi de prétexte au revirement de la banque engagée dans le financement du plan de reprise", a-t-il affirmé.

AFP

Mardi 1 Mars 2016



Lu 202 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse