«Costa Concordia» : Plainte collective contre Carnival



© Rvongher
© Rvongher
L'organisation de consommateurs italienne Codacons a annoncé le dépôt imminent d'une plainte en nom collectif aux États-Unis contre l'opérateur américain de croisières Carnival, maison-mère de Costa.
La plainte sera déposée à Miami", siège de Carnival Cruise, par Codacons, qui annonce avoir déjà recueilli l'adhésion d'une centaine de personnes "de toutes les nationalités", ainsi que par "les cabinets Proner and Proner et Napoli Bern Ripka Shkolnik. "Nous allons essayer d'obtenir au moins 160.000 dollars de dédommagement par passager mais l'indemnisation finale pourrait atteindre deux ou trois fois plus en tenant compte de la terreur qu'ils ont subie, des vacances ratées et des graves risques encourus", a précisé Marco Ramadori, coprésident de Codacons. L'association avait déjà annoncé le dépôt d'une plainte en nom collectif à Gênes, mais Marco Ramadori a souligné que "le résultat n'est pas clair car le système judiciaire ne fonctionne pas bien". Le 23 janvier, le patron de Costa Croisières, Pier Luigi Foschi, qui a chiffré à 93 millions de dollars l'impact économique immédiat du naufrage, avait assuré que le groupe serait "en mesure de trouver une solution qui, sur le plan matériel, puisse contenter" les passagers.
Le «Costa Concordia» transportait plus de 4.200 personnes, touristes et membres d'équipage, quand il a heurté violemment un rocher près de l'île italienne du Giglio, avant de venir s'échouer à environ 30 mètres de la rive. Le bilan provisoire est de 15 morts, et 18 disparus, depuis l'extraction des corps de trois femmes dimanche 22 et lundi 23 janvier, soit dix jours après le naufrage.
Vendredi 20 janvier, le conseil des ministres italiens, qui redoute toujours un désastre écologique, a décrété l'état de catastrophe naturelle dans la zone touchée par le naufrage. Cette mesure "implique que toutes les opérations liées à cet accident sont d'intérêt national et requièrent la participation des institutions nationales, du gouvernement et de la région", avait expliqué auparavant le ministre de l'Environnement Corrado Clini. Lundi 23, le même gouvernement a autorisé le démarrage du pompage des 2.380 tonnes de carburant du navire, l'estimant "parfaitement compatible" avec la poursuite des recherches des disparus.

AFP

Lundi 23 Janvier 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse