«Costa Concordia» : Revoir les règles de sécurité


L'Organisation maritime internationale, qui dépend de l'Onu, a estimé lundi 16 janvier qu'il fallait "tirer les leçons" du naufrage du "Costa Concordia" en Italie et "si nécessaire" revoir les règles de sécurité sur les grands navires de passagers.


Koji Sekimizu, secrétaire général de l'OMI © OMI
Koji Sekimizu, secrétaire général de l'OMI © OMI
L'Organisation maritime internationale (OMI) préconise de revoir "si nécessaire" les règles de sécurité à bord, suite au naufrage du "Costa Concordia" le vendredi 13 janvier. "L'OMI ne peut prendre cet accident à la légère", a souligné son secrétaire général, Koji Sekimizu, à Londres où l'organisation a son siège, tout en refusant pour l'heure de préjuger des causes. "Nous devrions nous pencher sérieusement sur les leçons qui doivent être tirées et, si nécessaire, réexaminer les règles de sécurité sur les grands navires de transport de passagers à la lumière du résultat des investigations", a-t-il ajouté.

Centenaire de la catastrophe du «Titanic»

Le secrétaire général a demandé aux autorités italiennes "de mener l'enquête sur tous les aspects de cet accident et de faire part de leurs conclusions à l'OMI (...) le plus vite possible". Il a salué la façon dont les garde-côtes italiens avaient mené les opérations de sauvetage la nuit de l'accident et "les efforts incessants pour mobiliser des patrouilleurs, des remorqueurs, des hélicoptères et des équipes de plongeurs, ce qui a permis de sauver plus de gens qu'ils n'en avaient jamais sauvé auparavant". "Au moment du centenaire de la catastrophe du «Titanic», cet accident nous rappelle une fois encore les risques liés aux activités maritimes", a ajouté Koji Sekimizu.

"Cet accident nous rappelle les risques liés aux activités maritimes"



L'OMI est une agence des Nations unies, chargée de la sécurité des navires et de la prévention de la pollution marine par les bateaux. En raison de la catastrophe, elle a annulé lundi 16 janvier le lancement d'une série de commémorations pour le centenaire du naufrage du «Titanic» en avril 1912. Le «Costa Concordia», qui transportait 4.229 personnes, a heurté vendredi 13 janvier au soir un rocher puis a fait naufrage près de l'île du Giglio, en Toscane (centre ouest).

AFP

Mardi 17 Janvier 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse