«Costa Concordia» : un naufrage coûteux pour les assureurs


Le «Costa Concordia» est assuré pour 395 millions d'euros, soit le plus important sinistre maritime jamais survenu, selon un assureur.


Le préfet maritime de la Méditerranée a envoyé, "à titre de précaution", sur le navire «Jason» des moyens de lutte contre la pollution en haute mer qui seront prépositionnés en Corse. © Préfecture maritime Méditerranée
Le préfet maritime de la Méditerranée a envoyé, "à titre de précaution", sur le navire «Jason» des moyens de lutte contre la pollution en haute mer qui seront prépositionnés en Corse. © Préfecture maritime Méditerranée
Pas moins de 28 assureurs sont réunis pour assurer la couverture des dommages subis par le navire, communément appelée assurance corps maritime. Le montant assuré pour le «Costa Concordia» correspond à environ 10 % des primes versées chaque année par les armateurs sur ce marché, soit entre 5 et 6 milliards de dollars (hors pêche, fluvial et plaisance).
Bien qu'étant historiquement l'événement le plus connu, le naufrage du «Titanic» n'a pas été le plus coûteux pour les assureurs. Le navire n'était assuré qu'à hauteur de 1 million de livres de l'époque, a indiqué un porte-parole du syndicat britannique d'assureurs Lloyd's. Ajusté à l'inflation, cela représente 120 millions d'euros. Jusqu'ici, le sinistre le plus conséquent était considéré comme étant celui de l'«Exxon Valdez». Selon le cabinet d'avocats Covington & Burling, qui représentait Exxon, une transaction a été conclue avec les assureurs, pour un montant global couvrant tous les dommages de 780 millions de dollars.
Trois types d'assurance peuvent entrer en jeu pour un navire : l'assurance du navire lui-même (corps maritime), l'assurance en responsabilité civile (RC) et l'assurance marchandises transportées. L'assurance en responsabilité civile concerne tous les dommages causés aux tiers, qu'ils soient passagers, équipage ou riverains (pollution). Traditionnellement, elle est couverte par les armateurs eux-mêmes, qui se réunissent en mutuelles pour mettre leurs risques en commun. En l'espèce, deux mutuelles, aussi appelées clubs, assurent la couverture du «Costa Concordia» : The Steamship Mutual et The Standard Club. La responsabilité civile prévoit une franchise de 10 millions de dollars, a indiqué Carnival. Au-delà, The Steamship Mutual et The Standard Club prennent en charge 4 millions de dollars chacun, a expliqué un porte-parole du Standard Club. Si le montant à indemniser dépasse 18 millions, c'est un pool de 13 mutuelles qui couvre une tranche supplémentaire de 52 millions de dollars. Dans l'hypothèse où la facture dépasse 70 millions de dollars (10 millions de franchise et 60 millions de couverture assurantielle), ce sont les réassureurs qui prennent le relais, a indiqué le porte-parole de Standard Club. Le réassureur allemand Munich Re a indiqué qu'il prévoyait une charge d'environ 50 millions d'euros liée au "Costa Concordia", tandis que son concurrent Hannover Re a lui chiffré la facture à au moins 10 millions d'euros.

Thomas Urbain

Jeudi 19 Janvier 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse