Costa Croisières commande deux paquebots au GNL


L'armateur Costa a l'intention de lancer dans les quatre ans les premiers paquebots au monde propulsés au GNL. La commande a été passée auprès des chantiers finlandais Meyer, à Turku.


Costa veut introduire la propulsion au GNL dans le secteru de la croisière © Costa
Costa veut introduire la propulsion au GNL dans le secteru de la croisière © Costa
Costa Crociere, proposera à partir de 2019 à ses clients des croisières à bord de méga-navires dotés de moteurs hybrides utilisant du gaz naturel liquéfié (GNL). La filiale du géant américain Carnival l'a annoncé le 28 juillet.
Une commande pour deux paquebots de ce type, qui pourront transporter chacun 6.600 passagers à bord, soit "un nombre jusqu'ici inégalé", a été passée auprès des chantiers navals Meyer de Turku en Finlande, a-t-elle affirmé. Selon le groupe, ils seront les premiers dans le secteur de la croisière à fonctionner au GNL, avec ceux déjà annoncés par la filiale allemande de Costa, Aida Cruises.

100 % de l'énergie consommée en mer

Ces navires de "nouvelle génération" seront dotés de moteurs hybrides qui utiliseront du GNL (méthane porté à très basse température pour le faire passer à l'état liquide et en réduire le volume) pour leur alimentation au port et en mer. Le gaz sera "stocké à bord des navires et utilisé pour fournir 100 % de l'énergie en mer", de quoi "réduire de manière significative les émissions de gaz", souligne Costa.
Les deux paquebots doivent être livrés en 2019 et 2020. Cette commande s'inscrit dans le cadre d'un contrat de "plusieurs milliards de dollars" avec les chantiers navals Meyer de Turku et Papenbourg en Allemagne qui prévoit également la construction de deux navires pour Aida Cruises.
Ce contrat résulte lui-même d'un précédent protocole d'accord entre Carnival et trois chantiers navals européens pour la construction de neuf navires entre 2019 et 2022, précise Costa.
La pollution atmosphérique provoquée dans les ports par les navires de croisière, dont les puissants moteurs fonctionnent en continu même lors des escales, est mise en cause dans l'apparition de cancers et de crises cardiaques et dénoncée à ce titre. Selon l'ONG Transport and Environment, environ 50.000 morts prématurées en Europe sont imputables à la pollution atmosphérique maritime, alors que des mesures simples permettraient de la réduire de 80 à 90 %.

AFP

Mercredi 29 Juillet 2015



Lu 280 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse