Costa condamnée à un million d'euros d'amende



© Costa
© Costa
La compagnie Costa Crociere, propriétaire du "Costa Concordia" qui a fait naufrage il y a quinze mois près de l'île toscane du Giglio, a été condamnée mercredi 10 avril à une amende d'un million d'euros au terme d'une procédure négociée. Valeria Montesarchio, la juge des enquêtes préliminaires du tribunal de Grosseto, a accepté la demande de peine négociée déposée par la compagnie en février dernier et l'a condamnée à cette amende. La compagnie sort de cette manière d'un éventuel procès au pénal et désormais les familles des victimes du naufrage ne peuvent la poursuivre qu'au civil. "C'est la solution la plus raisonnable par rapport à ce qui s'est produit et c'est une solution équilibrée", a estimé l'avocat de la compagnie, Marco De Luca, d'autant plus que le parquet avait donné son accord à cette peine négociée. La compagnie avait reconnu sa responsabilité administrative car ses employés sont considérés comme étant à l'origine du naufrage.
Le "Costa Concordia" (114.500 tonnes) avait heurté un écueil près de la côte et s'était échoué dans la nuit du 13 janvier 2012 sur des rochers à quelques dizaines de mètres de l'île du Giglio avec à son bord 4.229 personnes, dont 3.200 touristes. Le principal accusé dans cette tragédie est l'ex-commandant du "Costa Concordia", Francesco Schettino, accusé d'homicides multiples par imprudence, naufrage, abandon du navire et pour avoir omis de révéler aux autorités maritimes italiennes la gravité de l'accident. Une audience préliminaire débutera lundi 15 avril devant le tribunal de Grosseto contre M. Schettino et cinq autres membres de Costa Crociere, dont quatre membres de l'équipage et un responsable à terre de l'unité de crise de la compagnie. Après une série d'autres audiences techniques qui ont eu lieu au cours de l'année passée, cette audience préliminaire permettra de décider de l'éventuel renvoi en justice de M. Schettino et des autres accusés. L'avocat Marco De Luca a indiqué que Costa Crociere serait partie civile dans cette audience en raison des dommages subis avec la perte du paquebot.

AFP

Jeudi 11 Avril 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse