Coup d'arrêt pour le trafic conteneurisé mondial


Les échanges mondiaux de conteneurs par voie maritime sont à la peine en ce début d'année 2016. La croissance annuelle du trafic devrait être la plus faible depuis 2009 et la tendance touche même les ports chinois.


Port Saïd fait partie des ports les plus touchés en ce début 2016 © SCCT
Port Saïd fait partie des ports les plus touchés en ce début 2016 © SCCT
Alphaliner a revu à la baisse ses projections de croissance du trafic maritime conteneurisé pour cette année. Avec une hausse des volumes attendue de 0,3 %, selon les dernières estimations du consultant, 2016 sera l'année qui aura connu la plus faible croissance depuis 2009. Les volumes avaient décliné de 8,3 % cette année-là, alors que la faillite de Leman Brothers avait déjà précipité le monde dans la crise financière puis économique.
L'étude des trente premiers ports à conteneurs du monde est toujours un bon indicateur de la tendance globale puisqu'ils concentrent la moitié du trafic conteneurisé du monde. Leur évolution au cours des six premiers mois de l'année s'est limitée à 0,2 %, pour un volume cumulé de 184,57 millions d'EVP (184,28 M EVP au premier semestre 2015).

Six des dix premiers ports en baisse

Les tendances dans ce groupe ne sont pas homogènes. Parmi les trente ports les plus utilisés du monde, douze ont vu leur trafic diminuer depuis le début de cette année, dont six parmi les dix premiers. Ainsi, Hong Kong a reculé de 10,5 %, Dubaï de 6,1 %, Singapour de 5,1 %, Tanjung Pelepas de 2,8 % et Rotterdam de 2,3 %. Même le numéro un mondial du conteneur, Shanghai, a subi une baisse de trafic (- 0,8 %), soit 17,89 M EVP de janvier à juin 2016, contre 18,03 M EVP l'an dernier.
Parmi les principales progressions du top 30, on trouve Algésiras et ses 13,1 % (2,35 M EVP), Port Kelang (+ 12,3 %) et Colombo (+ 11,2 %).
Les chiffres d'Alphaliner font ressortir des disparités régionales criantes. Les ports chinois, les plus dynamiques au monde depuis plus d'une décennie, marquent le pas avec une hausse cumulée de 1,4 % sur la première moitié de l'année.

L'Asie du Sud leader de croissance

Avec une croissance de 9 %, les ports d'Asie du Sud affichent la meilleure progression de janvier à juin, tirés par le port sri-lankais (Colombo), ainsi que Nhava Sheva et Mundra, en Inde, qui gagnent respectivement 2,3 et 12,7 %. Les principaux ports d'Amérique du Nord ont vu leur trafic reculer de 0,2 %, avec deux tendances différentes sur la côte Ouest (+ 0,9 %) et sur la côte Est (- 1,4 %).
Au contraire, les chiffres les plus faibles ont été enregistrés en Afrique et en Amérique latine. Le recul atteint 11,5 % au premier semestre pour l'ensemble des ports africains, avec une baisse spectaculaire pour le hub du canal de Suez, Port Saïd (- 20,8 %). Tanger-Med poursuit également sa baisse (- 11,6 %). "La performance de ces deux hubs régionaux reflète aussi la faiblesse des pays méditerranéens non-africains", estime Alphaliner. À l'autre bout du continent, Durban a vu son trafic perdre 11,1 %, en ligne avec la tendance de l'Afrique du Sud (- 11,5 %).
En Amérique du Sud, les volumes de marchandises conteneurisées ont diminué de 8,1 % à Santos et de 13,1 % à Buenos Aires. Les ports mexicains ont légèrement reculé (- 0,5 %), principalement à cause des 4,4 % perdus par Manzanillo.
Quant aux ports du Panama, malgré la livraison du nouveau canal en avril dernier, ils ont vu leur trafic baisser de 13,5 %. Côté Pacifique, la principale place maritime du pays, Balboa, a chuté de 8,6 %, tandis que, de l'autre côté du canal, le Manzanillo panaméen et Colon ont perdu respectivement 15,9 et 24,7 % de leur trafic au premier semestre 2016.

"La croissance des trente premiers ports du monde s'est limitée à 0,2 %"


Parmi les principales progressions du top 30, on trouve Algésiras et ses 13,1 % (2,35 M EVP), Port Kelang (+ 12,3 %) et Colombo (+ 11,2 %).
Les chiffres d'Alphaliner font ressortir des disparités régionales criantes. Les ports chinois, les plus dynamiques au monde depuis plus d'une décennie, marquent le pas avec une hausse cumulée de 1,4 % sur la première moitié de l'année.

L'Asie du Sud leader de croissance

Avec une croissance de 9 %, les ports d'Asie du Sud affichent la meilleure progression de janvier à juin, tirés par le port sri-lankais (Colombo), ainsi que Nhava Sheva et Mundra, en Inde, qui gagnent respectivement 2,3 et 12,7 %. Les principaux ports d'Amérique du Nord ont vu leur trafic reculer de 0,2 %, avec deux tendances différentes sur la côte Ouest (+ 0,9 %) et sur la côte Est (- 1,4 %).
Au contraire, les chiffres les plus faibles ont été enregistrés en Afrique et en Amérique latine. Le recul atteint 11,5 % au premier semestre pour l'ensemble des ports africains, avec une baisse spectaculaire pour le hub du canal de Suez, Port Saïd (- 20,8 %). Tanger-Med poursuit également sa baisse (- 11,6 %). "La performance de ces deux hubs régionaux reflète aussi la faiblesse des pays méditerranéens non-africains", estime Alphaliner. À l'autre bout du continent, Durban a vu son trafic perdre 11,1 %, en ligne avec la tendance de l'Afrique du Sud (- 11,5 %).
En Amérique du Sud, les volumes de marchandises conteneurisées ont diminué de 8,1 % à Santos et de 13,1 % à Buenos Aires. Les ports mexicains ont légèrement reculé (- 0,5 %), principalement à cause des 4,4 % perdus par Manzanillo.
Quant aux ports du Panama, malgré la livraison du nouveau canal en avril dernier, ils ont vu leur trafic baisser de 13,5 %. Côté Pacifique, la principale place maritime du pays, Balboa, a chuté de 8,6 %, tandis que, de l'autre côté du canal, le Manzanillo panaméen et Colon ont perdu respectivement 15,9 et 24,7 % de leur trafic au premier semestre 2016.

Franck André

Mercredi 10 Août 2016



Lu 1672 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse