Crash d'un A320 de Germanwings dans le Sud de la France



Germanwings est une filiale low-cost de la compagnie allemande Lufthansa © Airbus
Germanwings est une filiale low-cost de la compagnie allemande Lufthansa © Airbus
Un A320 de Germanwings, filiale low-cost de la compagnie allemande Lufthansa, s'est écrasé mardi 24 mars dans les Alpes de Haute-Provence, dans le Sud-Est de la France, et les 150 personnes à bord ont été tuées. "Il n'y a aucun survivant", a affirmé Alain Vidalies, secrétaire d'État aux Transports, précisant qu'un "appel de détresse a été enregistré à 10 h 47". "Le signal de détresse montrait que l'avion était à 5.000 pieds (environ 1.500 mètres), dans une situation anormale. Il s'est écrasé dans le massif de l'Estrop (qui culmine à près de 3.000 mètres). C'est une zone enneigée, inaccessible par des véhicules, mais qui a pu être survolée par des hélicoptères", a précisé le secrétaire d'État. L'appareil assurait une liaison Barcelone-Düsseldorf et transportait 150 personnes dont 6 membres d'équipage, selon la direction de l'aviation civile. "Les conditions météo n'étaient pas spécialement mauvaises", a précisé Alain Vidalies. Des débris ont été retrouvés près de Barcelonnette, a indiqué le ministère de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, se rendant sur place pour coordonner les secours. L'appareil s'est écrasé sur la commune de Méolans-Revel, selon Matignon, à la hauteur du massif des "Trois Évêchés". Le SNCTA, premier syndicat chez les contrôleurs aériens, qui avait déposé un préavis de grève de mercredi 25 à vendredi 27 mars, a décidé de suspendre son mouvement, en raison de "l'émotion" suscitée par le crash.
Le dernier crash d'importance en territoire métropolitain est l'accident du Concorde d'Air France, le 25 juillet 2000, qui s'était écrasé sur un hôtel juste après son décollage de l'aéroport de Roissy, tuant 113 personnes. Un A320 de la compagnie Air Inter s'était écrasé le 20 janvier 1992 au mont Sainte-Odile, près de Strasbourg, faisant 87 morts. La pire catastrophe aérienne en territoire métropolitain remonte au 3 mars 1974, quand un DC-10 des Turkish Airlines s'était écrasé à Ermenonville (Oise), peu après son décollage de Paris, faisant 346 morts.

Cyril Touaux

Mardi 24 Mars 2015



Lu 90 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse