Création d'un rail de sécurité maritime au large de la Corse


La ministre de l'Énergie et de l'Environnement, Ségolène Royal, salue la création du rail de sécurité maritime dans le canal de Corse, demandé en 2015 pour renforcer la sécurité maritime et la protection de l'environnement.


© Ministère de l'Environnement
© Ministère de l'Environnement
Ségolène Royal a salué jeudi 19 mai la création d'un rail de sécurité maritime au large de la Corse. Il s'agit de "la première création d'un rail maritime en France depuis trente ans", selon la ministre.

Entrée en vigueur le 1er décembre 2016

Le comité de la sécurité maritime de l'organisation maritime internationale (OMI) a adopté le 16 mai le "dispositif de séparation de trafic franco-italien" dans le canal de Corse. Il rend ce dispositif opposable à la communauté internationale avec une entrée en vigueur le 1er décembre 2016". "Cette longue négociation de dix-huit mois qui a permis d'arriver à ce résultat est un succès pour l'amélioration de la sécurité maritime et la protection de l'environnement marin et littoral et particulièrement pour la Corse et ses espaces remarquables qui doivent faire l'objet d'une haute protection", se félicite Ségolène Royal.
Cet accord pour renforcer la sécurité du transport maritime dans cette zone était réclamé après le naufrage du paquebot italien "Costa Concordia" sur la côte toscane qui avait fait trente-deux morts en 2012. Cette avancée, "malgré les réticences de ceux qui sont peu favorables par principe à la régulation du trafic maritime, est une reconnaissance internationale de l'initiative franco-italienne lancée il y a une année et qui était l'un des objectifs du dernier sommet franco-italien".

"La première création d'un rail maritime en France depuis trente ans"


Ces mesures d'organisation de trafic dans le canal de Corse "s'organisent autour d'un dispositif de séparation du trafic de 8 milles nautiques (15 km) de long accompagné de deux zones de prudence au Nord et au Sud" et "d'une zone de navigation côtière de 5 milles nautiques à partir des côtes corses (9 km) qui permettra d'éloigner les navires au large de la côte dans le dispositif de séparation du trafic, tout en préservant le trafic maritime local en direction ou en provenance du port de Bastia".



 

AFP

Vendredi 20 Mai 2016



Lu 317 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse