Croisière : toujours plus de clients mais aussi plus de rabais



© Carolina Garcia
© Carolina Garcia
En dépit d'une conjoncture morose et du drame du "Costa Concordia", le marché français de la croisière résiste plutôt bien, avec une croissance du nombre de passagers à faire pâlir les voyagistes terrestres, même si les compagnies ont dû faire plus de promotions que d'habitude. "Nous avons dépassé il y a un mois les performances réalisées sur toute l'année 2011 avec 115.000 passagers transportés contre 100.000 au 31 décembre", se félicite Erminio Eschena, patron de MSC France. Celui-ci table à présent sur "135.000 passagers annuels contre 120.000 initialement estimés pour 2012".
Patrick Pourbaix, directeur général adjoint de Costa Croisières France, explique que la compagnie "a retrouvé depuis trois mois la croissance. On est en hausse par rapport à 2011 en nombre de passagers". Et les tendances sont déjà "très positives" pour 2013, ajoute-t-il. Après l'accident du "Costa Concordia" (32 morts) comme après l'avarie du "Costa Allegra", "les ventes avaient immédiatement baissé mais elles étaient reparties très vite", a rappelé Patrick Pourbaix.
Si le marché européen de la croisière souffre en raison de la crise économique, et notamment les clientèles espagnoles et italiennes, selon les opérateurs, le marché français s'en sort bien. Déjà, parce qu'il est loin d'être mature avec 441.000 croisiéristes l'an passé (+ 27 %), loin derrière les Italiens (800.000) et surtout les Britanniques (1,53 million). Une goutte d'eau comparée aux 11,5 millions de croisiéristes américains. "On devrait dépasser les 500.000 passagers français cette année toutes compagnies confondues", prévoit Patrick Pourbaix.

Chute importante des prix

Pour le patron de MSC Croisières France, le rapport qualité-prix de la croisière est devenu "imbattable" par rapport aux packages des villages vacances. "L'industrie de la croisière a massivement investi ces dernières années et encore aujourd'hui dans des navires et des produits nouveaux, des escales qui changent, de nouvelles destinations", explique-t-il. Reste que le panier moyen est lui plutôt stable selon les deux compagnies, voire en "très légère baisse", pour Costa.
Cette année, les promotions ont été plus nombreuses en France et ailleurs. La compagnie américaine Royal Carribean Cruises, numéro deux mondial du secteur, a fait état la semaine dernière "de remises plus importantes que prévu" en Europe. Même chose pour Carnival Corporation, numéro un mondial et maison mère de Costa ou encore Cunard et P&O cruises qui parle de volumes de réservations en hausse mais à des "prix inférieurs" à l'année précédente.
La raison ? "Difficile de savoir entre le climat économique anxyogène, les élections pour la France ou encore le drame du "Concordia", quelle est la part de chacun" dans les promotions, analyse Patrick Gaudfrin, directeur-fondateur du site de vente en ligne ABCroisières. Mais les chiffres sont là : au lieu d'avoir un repli "tous les ans de 2 à 3 %, les prix ont reculé de 13 % à 15 %" cette saison, dit-il, et "il sera très difficile de les faire remonter". Les professionnels de la croisière restent quand même, juge-t-il, "les rois du pétrole" en ce moment par rapport aux tours-opérateurs terrestres, durement affectés par la crise et les conséquences du printemps arabe.
Les compagnies vont devoir néanmoins s'adapter car la clientèle de masse arrivée grâce à des tarifs très attractifs "dépense moins à bord", constate-t-il, ce qui veut dire moins de profits. Pour Patrick Pourbaix, cela se traduit au quotidien par "une bataille constante pour réaliser des économies d'échelle". Sans doute les compagnies, pour ne pas nuire à la qualité de service, seront-elles amenées à revoir leur distribution et faire plus de ventes directes, comme c'est déjà le cas aux États-Unis, avance Patrick Gaudfrin.
Dominique Ageorges

Dominique Ageorges

Lundi 6 Août 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse