Daimler déçoit les investisseurs malgré une année 2016 record


Le groupe automobile allemand Daimler a signé une année 2016 record et entend se surpasser encore en 2017, une promesse insuffisante aux yeux des investisseurs, qui l'ont sanctionné en Bourse.


© Daimler
© Daimler
"En 2016, Daimler a fait mieux que jamais encore en matière de ventes, de chiffre d'affaires et de résultats", a souligné jeudi 2 février son patron, Dieter Zetsche. Le constructeur de bus, poids lourds et voitures a enregistré un bénéfice net de 8,78 milliards d'euros, en progression de 1 % par rapport à 2015, dépassant les attentes des analystes du consensus Factset.
Tirées par les voitures Mercedes-Benz et Smart et par les camionnettes, ses recettes ont, quant à elles, grimpé de 3 % à 153,3 milliards d'euros, légèrement plus qu'attendu par les analystes. Un succès dû en grande partie à la marque à l'étoile, qui a regagné en 2016 le titre de champion mondial du segment haut de gamme, détenu depuis 2005 par son compatriote BMW, grâce à un rajeunissement de sa gamme et à son essor en Chine. Les 4x4 citadins du constructeur, du petit GLA au grand GLS, sont particulièrement appréciés des clients : Mercedes-Benz en a écoulé 30 % de plus sur un an. Les SUV constituent un tiers des ventes de la marque. La division de camions de Daimler a en revanche vu ses livraisons chuter de 12 %, dans un marché difficile, en particulier en Amérique latine.

"La division de camions de Daimler a vu ses livraisons chuter de 12 %"


À l'échelon opérationnel, le bénéfice (Ebit) de Daimler a reculé de 2 % à 12,9 milliards d'euros, affecté par des éléments exceptionnels tels que les 480 millions d'euros liés au rappel de presque 200.000 voitures équipées d'un airbag défectueux du japonais Takata, ou une amende d'un milliard d'euros infligée par la Commission européenne pour entente sur les prix de vente des poids lourds.

Lourds investissements

Les investissements massifs de Daimler dans les technologies du futur (moteur électrique, voiture connectée et autonome) ont également pesé sur sa rentabilité. La marge opérationnelle de sa division automobile a diminué à 9,1 %. Hors éléments exceptionnels, elle est de 10 %. Daimler promet plus de dix nouveaux modèles électriques de série d'ici 2025 et estime qu'à cette date, 15 à 25 % des Mercedes-Benz vendues seront dotées d'un moteur électrique. En 2017 et 2018, ses investissements doivent encore croître pour attendre environ 15,2 milliards d'euros par an.
Pour l'exercice en cours, Daimler table sur une "légère hausse" de ses recettes et de son bénéfice d'exploitation Ebit, sur fond de croissance modérée de la demande mondiale. "Le contexte n'est pas simple, en particulier sur le marché des camions" mais Daimler est "dans l'ensemble optimiste pour 2017", a affirmé son directeur financier, Bodo Uebbe. La marque à l'étoile, qui a réalisé avec quatre ans d'avance son ambition de revenir au sommet de l'automobile haut de gamme, espère conserver son rang d'ici 2020, devant les bavarois BMW et Audi (groupe Volkswagen). Elle a en tout cas bien commencé l'année : en janvier, ses livraisons ont bondi de 18,3 %, sous l'effet d'un bond de 39 % en Chine, son plus gros marché.

Estelle Péard

Vendredi 3 Février 2017



Lu 363 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Septembre 2017 - 12:53 Evian inaugure son usine modernisée en Haute-Savoie €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse