Danser France : décollage réussi


Pour sa première année complète d’activité, Danser France, filiale du transporteur fluvial hollandais, a augmenté les trafics des lignes qu’il a reprises.


Danser démarre fin avril des chargements Dourges-Anvers © Danser
Danser démarre fin avril des chargements Dourges-Anvers © Danser
Légère sur le Rhin, plus marquée dans le Nord, la croissance a été au rendez-vous de Danser France en 2014. Dans le Rhin supérieur entre Bâle et Strasbourg, le trafic a augmenté de 4 % pour s’établir à 80.000 EVP.
Pour l’agence de Lille qui couvre le port de la capitale nordiste et ses voisins de Dourges et Halluin, la progression annuelle atteint 13 % pour aboutir à 17.000 EVP. «La croissance se confirme sur le début 2015 dans le Nord. Ce secteur géographique bénéficie de transferts vers la voie d’eau décidés par des chargeurs soucieux de développer une politique de développement durable», observe Guy Erat, le directeur général de Danser France. Ainsi, l’opérateur démarre fin avril des chargements Dourges-Anvers pour l’usine Royal Canin (groupe Mars) à Cambrai. L’ouverture de dépôts locaux de MSC, Maersk et China Shipping confirme le dynamisme de la région lilloise pour la voie d’eau. Celle-ci bénéficie aussi, par ricochet, de l’arrêt de la liaison ferroviaire avec Zeebrugge.

"Navette ferroviaire à Strasbourg"


Comptant seize salariés, Danser France s’est installée en 2013 par la reprise de la branche conteneurs de la CFNR. Elle ne joue cependant pas l’exclusivité fluviale : à Strasbourg, elle saisit l’opportunité de l’ouverture d’un nouveau shuttle ferroviaire vers Rotterdam. Dès sa mise en place début 2015 par l’allemand Rurtalbahn Cargo, elle a pris des slots à raison de deux départs hebdomadaires. «Nous veillons à ne pas développer un mode au détriment de l’autre. La complémentarité rail-barge fonctionne pour nous à Strasbourg : à 95 % le conteneur ferroviaire résulte de nouveaux flux ou de nouveaux clients», souligne Guy Erat. D’ici l’été, Danser compte enrichir son offre entre Rotterdam et le Rhin supérieur d’une prestation de track & trace, le suivi en temps réel des chargements-déchargements.
Aux portes de la France, la ligne Mons-Anvers-Zeebrugge suit également une pente ascendante. Exploitée en partenariat avec Deschieter (groupe CFNR) qui assure la manutention, elle a progressé de près de moitié l’an dernier, à 13.700 EVP.

Christian Robischon

Mardi 28 Avril 2015



Lu 295 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse