Danser France : stabilité malgré les basses eaux


Le transporteur hollandais de conteneurs Danser a limité l’impact sur son activité française des problèmes de navigabilité sur le Rhin.


© Danser
© Danser
Danser est parvenu à naviguer entre les basses eaux du Rhin. L’an dernier, le transporteur et armateur hollandais a stabilisé à près de 75.000 EVP son activité en France, qui reste majoritairement exercée sur la rive tricolore du fleuve international. Cette stabilité concerne les volumes, alors que les prix ont souffert.

"La ligne de Lille vers Anvers et Rotterdam reste très tournée vers l’importation"


"Le pool d’exploitation que nous avons mis en place mi-2016 avec nos confrères H&S Container Line (Haeger & Schmidt) et le suisse Ultra Brag a été un allié précieux dans un contexte de marché difficile", commente Guy Erat, directeur général de Danser France. Dans le respect de l’indépendance commerciale et capitalistique de chacun des partenaires, le dispositif permet de coordonner leurs chargements entre Bâle et Strasbourg, de façon à optimiser le remplissage des barges et diminuer les temps d’attente. Pour Danser, il donne l’occasion de compléter l’offre ferroviaire en ajoutant quatre liaisons hebdomadaires Strasbourg-Anvers à ses deux départs par semaine de Strasbourg et Kehl vers Rotterdam. Soit une solution, au moins partielle, aux problèmes de navigabilité quand ils se présentent, ce qui est récurrent depuis l’automne dernier.

Croissance en Wallonie

Danser France est également actif dans les bassins du Nord et de la Wallonie. En 2016, la croissance de 35 % des volumes pilotés par son agence de Mons a compensé le recul à Lille. Les deux sites parviennent du coup à un niveau équivalent, d’environ 18.000 EVP. Côté belge, les trafics ont été dopés par les développements logistiques du client H&M – le chantier d’extension de son entrepôt a entraîné des reports de flux du routier vers le fluvial – et par quelques autres références industrielles, notamment dans l’équipement automobile.
En revanche, la ligne de Lille vers Anvers et Rotterdam, qui reste très tournée vers l’importation malgré plusieurs marchés remportés à l’export, a pâti d’une certaine tendance au report des trafics vers les ports maritimes français. Guy Erat en prend acte, mais il rappelle la pertinence des deux grands débouchés belge et hollandais de la mer du Nord : leur taille et la diversité de leurs prestations les font demeurer des portes maritimes incontournables pour les échanges du Nord de la France, souligne-t-il.

Mathieu Noyer

Mardi 16 Mai 2017



Lu 410 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers






Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse