De l’axe Seine à l’international, Soget poursuit le déploiement de S)ONE


Lancée en 2015 sur l’axe Seine par la société havraise Soget, la nouvelle génération de guichet unique portuaire S)ONE s’exporte.


© Éric Houri
© Éric Houri
Fin 2015, la société Soget, basée au Havre, était choisie avec son partenaire Microsoft pour mettre en œuvre en Jamaïque S)ONE, "le plus vaste guichet unique portuaire du continent américain". Il concerne huit ports et aéroports, avec pour objectifs de "renforcer le statut de la Jamaïque comme hub le plus important des Caraïbes et se préparer à la révolution logistique qu'engendre l'élargissement du canal de Panama", précise Soget. Simultanément, les premières fonctionnalités du guichet unique de facilitation du commerce sont activées en République démocratique du Congo : la plateforme concerne cinq ports, deux aéroports et sept postes frontières, dans l’un des pays les plus vastes et les plus peuplés du continent africain.

Recherche & développement

2016 est donc l’année du déploiement à l’étranger de cette plateforme collaborative dématérialisée et sécurisée qui vise à fluidifier les échanges des données. En parallèle, 2016 est l’année de la bascule d’AP+ vers S)ONE tout au long de l’axe Seine. À la clé de cette migration, Soget forme actuellement aux nouvelles fonctionnalités import plus de 1.000 personnes – agents maritimes, armements, transitaires, opérateurs des terminaux, douanes… D’ici fin 2016, ce seront les formations export qui démarreront.

"2016, l’année de la bascule d’AP+ vers S)ONE"


Désormais implantée dans huit pays avec, entre autres, la France, le Bénin, la Côte d’ivoire, l’île Maurice, l’Indonésie et le Togo, la SSII normande équipe aujourd’hui 52 places (aéroports, ports, postes frontières) de ses solutions. Et entend bien poursuivre son développement. Après avoir investi 8 millions d’euros – dont 40 % de subventions financées dans le cadre du projet européen e-maritime – dans le développement de S)ONE, Soget (14,7 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015) affiche de nouvelles ambitions : "Nous travaillons avec de nombreux partenaires tels qu’université, laboratoires, douanes et un groupe spécialisé dans la sécurité, explique Gilles Paumier, président du Directoire, pour offrir des services répondant aux besoins de nos clients dans des domaines tels que les objets connectés, l’intelligence artificielle, les systèmes d’aide à la décision et la cyber-sécurité". Ce nouveau programme de recherche et développement 2016-2020 "va encore faire grossir l’équipe de R&D qui comprend actuellement une trentaine de personnes, sur un effectif total de 130 salariés".

MGI : concurrence et rapprochements

Reste un autre chantier : le rapprochement avec MGI (Marseile Gyptis International), basée à Marseille. Les deux sociétés ont développé de concert, au départ, AP+. Depuis, chacune développe ses solutions respectives. Des organisations professionnelles* utilisatrices de ces outils portuaires se sont inquiétées de cette "concurrence" et ont réclamé un Cargo Community System (CCS) "performant avec une seule base de données, hébergée en France et intégrant toutes les problématiques logistiques, portuaires et maritimes ainsi que les évolutions réglementaires européennes et internationales, notamment douanières". Gilles Paumier l’assure : "Nous avons réfléchi ensemble sur un portail commun, listé une dizaine de points convergents et défini des priorités de travail, notamment pour identifier des interfaces communes à nos systèmes. Aujourd’hui, nous regardons ce qui nous rassemble".

* Les organisateurs de transport TLF Overseas, l’Union des ports français (UPF), l’Association des utilisateurs de transport de fret (AUTF), le Syndicat national des agents maritimes (Snam), l’Union nationale des industries de la manutention (Unim), Armateurs de France

Natalie Castetz

Mardi 20 Septembre 2016



Lu 39 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Septembre 2016 - 16:22 Haropa : l’axe Seine en travaux


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse