Décision proche sur une possible cession de STX


La décision sur une éventuelle mise en vente des chantiers navals STX France de Saint-Nazaire est attendue fin octobre ou courant novembre, affirmait samedi 26 octobre le quotidien "Le Figaro", citant une note confidentielle de Bercy.


© STX
© STX
Les 2.000 salariés des chantiers seront fixés "vers la fin du mois d'octobre ou dans le courant du mois de novembre" sur les intentions du groupe sud-coréen STX, principal actionnaire, et de ses créanciers, écrit "Le Figaro". La "Korea Development Bank", en difficulté financière du fait de son engagement important dans STX, réfléchit à la revente de la filiale européenne", confirme Bercy dans une note. La KDB va "traiter cette question prochainement", indique de son côté un porte-parole de la banque, cité dans le journal, affirmant que l'affaire n'est pas encore tranchée.
La presse coréenne avait fait état le 10 octobre de l'intention la Korea Development Bank de procéder à la vente de STX Europe, principal actionnaire de STX France. Les rumeurs d'une cession avaient incité les syndicats des chantiers à appeler l'État, détenteur à 33 % de STX France, à la rescousse. "Le carnet de commandes relativement fourni des chantiers européens, ainsi que leur haut niveau de savoir-faire permettraient des rentrées rapides et conséquentes de liquidités en cas de revente", estiment, dans leur note, les experts du ministère de l'Économie et des Finances.

"Fin octobre ou courant novembre"


Jeudi 24 octobre, la CGT des chantiers navals SXT à Saint-Nazaire s'est élevée contre la volonté de la direction de dénoncer des accords d'entreprise. Les chantiers STX France ont démarré fin septembre à Saint-Nazaire la construction du plus grand paquebot de croisière du monde, un navire de la classe des "Oasis", pour l'armateur américain Royal Caribbean Cruises. La commande de ce navire, qui fera 360 mètres de long sur 60 mètres de large, est estimée à un milliard d'euros. Au total, 2.000 salariés et 4.000 employés des sous-traitants dépendent de STX France.

"Les chantiers ne sont pas menacés"

Le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, a voulu "rassurer" dimanche 27 octobre les Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire dont "ni l'activité ni l'emploi ne sont menacés", malgré des rumeurs de cession par le principal actionnaire, le sud-coréen STX. "Je veux rassurer les chantiers de l'Atlantique et Saint-Nazaire", a déclaré le ministre lors du Grand rendez-vous Europe1-iTélé-Le Monde. "Non les chantiers ne sont en aucun cas menacés", a-t-il ajouté. "Les chantiers de l'Atlantique eux-mêmes ne sont pas menacés, ils ont une qualité exceptionnelle et des commandes pour plusieurs années. Nous veillons à la structure capitalistique mais ni l'activité ni l'emploi ne sont menacés", a insisté Pierre Moscovici. Il a assuré que Paris n'avait "pas été prévenu" formellement d'une éventuelle revente. "STX connaît des difficultés financières depuis des années et est maintenant entre les mains de ses créanciers, notamment une banque publique coréenne. Ils sont en train de réfléchir à une cession d'activités ici ou là et nous avons eu vent, nous n'avons pas été prévenus, qu'ils réfléchissaient sur leurs actifs européens", a expliqué Pierre Moscovici. Mais, a-t-il rappelé, "l'État via bpifrance est actionnaire à 33 %" des chantiers de l'Atlantique donc sera d'abord "prévenu" puis ne restera "pas inerte".

AFP

Lundi 28 Octobre 2013



Lu 119 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse