Dernière ligne droite pour le “Piana”


Sans le “Piana” livré d’ici quelques semaines, la Méridionale enregistre une forte croissance au premier semestre. Un développement en ligne avec les résultats de Stef-TFE, sa maison mère, malgré un tassement de sa rentabilité en France dans la logistique et à l’international. En Italie, le groupe confirme l’acquisition de Dispensa.


La coque du "Piana" lors de sa mise à l'eau à Split en novembre 2010. (© Franck André)
La coque du "Piana" lors de sa mise à l'eau à Split en novembre 2010. (© Franck André)

Appelé à devenir le fleuron de la Méridionale, le “Piana” devrait être livré d’ici fin septembre par le chantier croate Brodosplit… avec six mois de retard sur le calendrier initial. Et dans le cas où la livraison serait une nouvelle fois reportée, la compagnie serait en droit d’annuler sa commande. Une hypothèse exclue pour le moment par Francis Lemor même si, de l’aveu du président du groupe Stef-TFE, “la Commission centrale de sécurité a relevé lors des essais en mer quelques points techniques à résoudre avant sa mise à disposition. Comme le chantier, nous pensons que ces points seront réglés au cours des prochaines semaines”.
 


“La Méridionale améliore sensiblement xxxxxxxxxxx”



Dans l’immédiat, les deux partenaires ont engagé une négociation finale comme c’est de coutume lors de la livraison d’un navire. “Elle porte sur des aspects techniques et commerciaux, et intègrent comme prévu dans le contrat, les pénalités de retard calculées à partir de la date de livraison fixée initialement au 28 mars. Ces pénalités ne modifieront qu’à la marge le prix du «Piana» (150 millions d’euros)”. La Méridionale pourrait aussi faire valoir un manque à gagner durant la période estivale “où tous nos navires ont navigué au maximum de leurs capacités”.
À fin août, la compagnie affiche d’ailleurs une progression de 15 % dans le fret et de 20 % en nombre de passagers. De 180 m de long pour 30,5 m de large, le “Piana” dispose de 200 cabines et d’une large palette de services à bord (bars, restauration, cinéma, etc.). À chaque traversée, il peut transporter 750 passagers, 1.800 remorques et 200 voitures, soit des caractéristiques bien supérieures au “Scandola” qu’il doit remplacer…

Acquisition de Dispensa en Italie

Malgré un repli de 4,4 % du nombre des traversées dû à l’arrêt technique programmé du “Girolata”, la Méridionale a vu son chiffre d’affaires bondir de 17,6 % au premier semestre.
À hauteur de 50 millions d’euros, il profite du développement du fret (+ 2,6 %) et des passagers (+ 27,6 %). Une croissance rentable puisque son résultat opérationnel passe de l’équilibre au premier semestre 2010 à un profit de 2,4 millions d’euros. Des performances en ligne avec les résultats semestriels de Stef-TFE présentés jeudi matin à Paris. Son chiffre d’affaire s’élève à 1.077 millions d’euros (+ 9,4 %) et dégage un bénéfice net de 17 millions d’euros (+ 46,9 %). Tous les métiers du groupe contribuent au développement des recettes : transport France + 6,5 % (effet gasoil de 3 % inclus), logistique France + 4,9 %, international + 9,3 %. Seul le transport national participe en revanche à l’augmentation de la rentabilité avec un résultat opérationnel passant de 6,8 à 18,9 millions d’euros. Affectée par la suppression des allégements Fillon et la hausse du coût de l’énergie, la logistique dévisse de 16 % mais reste positive à 6,6 millions d’euros tout comme les activités européennes qui, malgré la dégradation de l’environnement économique dans plusieurs pays, résistent à hauteur de 1,9 million d’euros (- 34 %). Stef-TFE fait plus que résister puisqu’il y poursuit sa stratégie de développement. En témoigne l’acquisition fin juillet de la société Dispensa, leader italien dans la logistique sous température dirigée, qui déclare un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros en année pleine avec un effectif de 90 personnes réparties au sein de cinq implantations.

Érick Demangeon

Vendredi 16 Septembre 2011




Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse