Des acteurs américains de l'aérien exhortent à défendre l'Open Skies


Des organisations américaines du secteur aérien et du tourisme ont défendu lundi 7 août les accords de ciel ouvert dans une lettre adressée au Congrès, prenant le contre-pied des grandes compagnies qui entendent restreindre l'accès au ciel américain aux compagnies du Golfe.


28 organisations de l'aérien, dont FedEx, ont envoyé une lettre aux membres du Congrès américain pour défendre les accords d'Open Skies © FedEx
28 organisations de l'aérien, dont FedEx, ont envoyé une lettre aux membres du Congrès américain pour défendre les accords d'Open Skies © FedEx
"Aujourd'hui, 28 organisations représentant les industries de l'aérien, du voyage et tourisme ont envoyé une lettre aux membres du Congrès pour défendre les accords d'Open Skies" (ciel ouvert), indiquent-elles. "Le ciel ouvert promeut la concurrence au sein du secteur aérien, réduit les coûts pour les passagers des compagnies aériennes, facilite les exportations américaines, soutient les emplois américains et renforce les économies locales", arguent-elles dans leur courrier. Au cours des trois dernières décennies, les États-Unis ont négocié des accords de ciel ouvert avec plus de 100 pays à travers le monde avec le soutien des démocrates comme des républicains, rappellent les signataires dont FedEx, l'association américaine du voyage ou encore la compagnie JetBlue. Ils estiment que "ces accords ont créé des marchés ouverts pour les compagnies et ont supprimé les interférences gouvernementales dans des décisions commerciales".
Cette lettre intervient alors qu'une coalition de compagnies américaines parmi lesquelles American Airlines, Delta Air Lines et United, accuse Emirates, Etihad et Qatar Airways d'avoir reçu 42 milliards de dollars de subventions de leur gouvernement de tutelle depuis 2004. Ces dotations leur permettraient de proposer des billets à des tarifs très compétitifs, font valoir les trois compagnies américaines. Elles ont demandé aux autorités américaines de prendre des mesures de rétorsion. Le 13 juillet, American Airlines avait de son côté annoncé mettre fin à son partenariat avec Qatar Airways et Etihad Airways, en raison de ces subventions publiques supposément perçues.
Dans leur courrier lundi, les organisations observent que ces compagnies n'ont pas utilisé les procédures mises en place par le département du Transport pour formuler leur recours. "Nous exhortons le gouvernement à protéger la politique d'Open Skies et insistons sur le fait que ces revendications doivent être examinées dans un cadre approprié", disent-elles.

AFP

Mardi 8 Août 2017



Lu 439 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Septembre 2017 - 14:36 Fin de la mêlée autour du dépeçage d'Air Berlin €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse