Des pertes pour CMA CGM après l'intégration de Nol


CMA CGM a enregistré un résultat négatif en 2016, alourdi par l'acquisition de Nol, sur fond de baisse des taux de fret, mais a sauvé de justesse son résultat d'exploitation. Il compte œuvrer à réduire la surcapacité en 2017 alors que se lancent les nouvelles alliances.


CMA CGM
CMA CGM
CMA CGM a annoncé une perte de 452 millions de dollars en 2016. À l'issue d'une année une nouvelle fois perturbée pour la ligne maritime régulière, l'armateur français a perdu pratiquement autant que ce qu'il avait gagné l'année précédente (567 millions) et en 2014 (584 millions). Hormis la contribution de Neptune Orient Lines (Nol), qu'il a racheté en cours d'année, cette perte était moindre, soit 325 millions de dollars.
Son chiffre d'affaires a souffert puisqu'il n'a augmenté que de 1,9 % (16 milliards de dollars) avec l'intégration du groupe singapourien et de sa filiale shipping APL. À périmètre constant, les revenus du groupe sont en nette baisse de 14,7 %, à 13,4 milliards de dollars.
L'acquisition de l'ex-numéro 11 mondial de la ligne régulière à l'été 2016 a permis aux volumes du groupe français de bondir de 20,4 %, à 15,6 millions d'EVP. Sans cet apport, le trafic de CMA CGM aurait décliné de 1,3 %, à 12,8 millions d'EVP contre 13 millions en 2015. La compagnie a expliqué avoir "privilégié les volumes offrant les meilleurs taux de fret pour préserver sa rentabilité opérationnelle". Le revenu moyen par EVP du troisième armateur mondial est ainsi ressorti en hausse de 2,9 % au dernier trimestre par rapport au précédent alors que, sur l'année entière, il s'est vu réduit de 13,6 % comparé à 2015.

Marge opérationnelle tout juste positive

Dans un contexte de surcapacité et de pression sur les prix, le groupe armatorial se félicite d'avoir pu enregistrer une marge opérationnelle bénéficiaire sur l'année, de 0,2 % pour un résultat d'exploitation de 29 millions de dollars. Hors Nol, ce chiffre est de 0,5 % (70 milliards de bénéfice), contre 5,3 % (911 millions de résultat d'exploitation) lors de l'exercice précédent.
"En 2016, nous sommes parvenus à maintenir une marge opérationnelle légèrement positive, malgré des taux de fret historiquement bas, en privilégiant les volumes offrant les meilleures contributions", a expliqué Rodolphe Saadé, qui a succédé à son père comme directeur général de CMA CGM le 8 février.

"Préserver un équilibre qui reste fragile entre l'offre et la demande"


Au cours du quatrième trimestre, les comptes se sont redressés en même temps que les taux de fret. La baisse du chiffre d'affaires a été ramenée à 7,9 % hors l'apport de Nol et APL – il est en hausse de 28 % avec la nouvelle filiale. Le résultat net a, cette fois, été positif de 45 millions de dollars avec APL et 85 millions sans. "Avec la hausse des taux de fret constatée ces derniers mois et la rigueur opérationnelle que nous déployons trimestre après trimestre, nous avons enregistré un résultat positif au quatrième trimestre et signons l’une des meilleures performances de l’industrie", a commenté Rodolphe Saadé.
CMA CGM affirme aussi que les premiers résultats de son plan d'économies "Agility" "sont en ligne avec l’objectif cible de 1 milliard de dollars sur dix-huit mois", avec des coûts unitaires moyens en 2016 réduits de 5 % "à périmètre comparable par rapport à 2015 et hors évolution des coûts de fuel".

Report de livraisons de capacités

CMA CGM a vécu une année 2016 bien remplie. La prise de contrôle de Nol, le plus important rachat de son histoire, finalisée le 14 juin, a renforcé sa présence sur les routes transpacifiques et a permis d'ajouter 24 services maritimes à son programme.
Auparavant, le groupe français avait annoncé la conclusion de l'accord opérationnel Ocean Alliance avec Cosco Container Lines, Evergreen Lines et Orient Overseas Container Lines (OOCL), qui concernera 40 services dès le 1er avril 2017 et dont 119 des 323 navires seront fournis par l'armateur marseillais. Pour Rodolphe Saadé, "2016 a été une année majeure dans l’histoire de notre développement, avec l’acquisition stratégique de Nol et la constitution de Ocean Alliance, qui contribueront pleinement à la performance du groupe cette année. En 2017, le marché devrait poursuivre son redressement".
Dans la foulée du quatrième trimestre, CMA CGM s'attend à une remontée des taux de fret en 2017, ainsi qu’une hausse des volumes. À ce propos, contrairement à son rival danois Maersk Lines, CMA CGM ne prévoit pas à court terme de commande de nouveaux navires "pour préserver un équilibre qui reste fragile entre l'offre et la demande". Il annonce avoir reporté à 2018 la livraison de trois porte-conteneurs prévue en 2017. La flotte du groupe s'est déjà resserrée en 2016 et concentre plus de très gros navires. Nol compris, la hausse de sa capacité est de 21,40 %, avec 1,9 % de navires en moins (453 contre 462 en 2015).
Enfin, question perspectives, l'armateur français annonce un développement de son offre logistique, un renforcement dans l'e-commerce avec, notamment, des partenariats avec des start-up et le lancement de CMA CGM Academy, d'abord à Singapour puis aux États-Unis, pour promouvoir les "compétences internes".

Franck André

Lundi 13 Mars 2017



Lu 1960 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse