Des risques pour les navires en escale à Tianjin



Plusieurs fédérations maritimes de la CGT s'inquiètent des risques de pollution et de contamination des navires et des marchandises présents dans le port chinois de Tianjin après les explosions qui s'y sont produites en août, a-t-on appris jeudi 10 septembre auprès de celles-ci. Dans un courrier au gouvernement daté du 3 septembre, ces fédérations se disent inquiètes "des risques sanitaires" encourus par les marins, les douaniers, les dockers et les transporteurs, mais "également en finalité par les consommateurs". Adressée aux ministères du Travail, de la Santé, de l'Écologie et des Finances, la missive assure que "l'ensemble des navires ayant escalé" à Tianjin depuis la catastrophe, qui a fait 159 morts et 14 disparus, "portent un risque de contamination", en raison des "résidus et particules" propagées "par les conditions climatiques et les opérations de déblaiement en cours". Ces fédérations émettent le souhait que des mesures "précises et concrètes" soient prises, à l'instar de celles mises en place par les garde-côtes américains (USCG) et mentionnées dans un bulletin d'information sur la sécurité maritime diffusé le 26 août. Ces mesures consistent à prélever et analyser des échantillons d'air à bord des navires ou à rendre compte aux autorités de l'état sanitaire des équipages, a précisé Jean-Philippe Chateil, secrétaire général de la fédération des officiers de la marine marchande. "Au niveau français, il n'y a absolument rien de fait. C'est pour ça qu'on interpelle le gouvernement", a estimé le syndicaliste, disant craindre "les poussières de cyanure".
Plusieurs déflagrations géantes, parties d'un entrepôt de produits chimiques, ont dévasté le 12 août une partie de la zone portuaire de Tianjin et des zones résidentielles adjacentes. Les explosions et les incendies qui ont suivi ont par ailleurs suscité de vives inquiétudes quant à la dispersion de polluants hautement toxiques dans l'air et les eaux de Tianjin. Plus de 700 tonnes de cyanure de sodium étaient stockées dans l'entrepôt incriminé. Les fédérations signataires du courrier sont celles des officiers de la marine marchande, des douaniers, ainsi que des ports et des dockers. La fédération des syndicats maritimes, ainsi que le patron de la CGT sont également signataires.

AFP

Vendredi 11 Septembre 2015



Lu 359 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse