Des routiers britanniques menacent de bloquer le port de Douvres



© Port of Dover
© Port of Dover
Des camionneurs britanniques ont menacé de bloquer ce week-end le port de Douvres, une des principales porte d'entrée de l'immigration illégale en Grande-Bretagne, pour protester contre les amendes encourues si un passager clandestin est retrouvé caché dans leur véhicule. Le mouvement de blocage, prévu de samedi 13 heures locale à dimanche 17 heures, était mené par une organisation se faisant appeler "Soutien aux routiers du trajet Calais-Douvres". Sans soutenir explicitement le mouvement, l'Association de transport de fret (FTA) a souligné que les chauffeurs étaient pris en tenaille entre les risques juridiques encourus et la violence de certains passagers clandestins, prêts à tout pour gagner les côtes britanniques. "Nous comprenons totalement la frustration de chauffeurs qui estiment servir de bouc-émissaires dans une situation désespérée", a déclaré Nathalie Chapman, de la FTA. Elle a toutefois estimé que bloquer Douvres n'était pas la solution. Les chauffeurs peuvent se voir réclamer 2.000 livres d'amende par passager clandestin retrouvé dans leur camion. La police du Kent a confirmé la tenue d'une manifestation au cours du week-end. Elle a déclaré s'atteler à faire en sorte que tout se déroule dans le calme afin d'assurer la sécurité des habitants et des visiteurs. Vendredi 26 septembre, le Premier ministre britannique, David Cameron, s'est dit confiant dans le fait que Français et Britanniques vont arriver à contrôler la situation à Calais. Quelque 1.500 clandestins, principalement originaires du Soudan et d'Érythrée, s'y sont rassemblés dans l'espoir de traverser la Manche. "Je suis très confiant que nous arriverons à contrôler la situation", a-t-il dit. La France et le Royaume-Uni ont conclu récemment un accord sur la "gestion de la pression migratoire" à Calais, prévoyant une contribution britannique de 15 millions d'euros. "Soutien aux routiers du trajet Calais-Douvres", qui s'est constitué fin juillet, rassemble plus de 3.500 sympathisants sur Facebook. Les autorités soupçonnent des activistes d'extrême droite de s'être glissés dans leurs rangs.

AFP

Lundi 29 Septembre 2014



Lu 87 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse