Des routiers européens manifestent à Bruxelles



© Renault Trucks
© Renault Trucks
Quelque 750 chauffeurs et une quinzaine de poids lourds ont rallié mardi 9 octobre Bruxelles à l'appel de la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) pour dénoncer le "dumping social" dû à la "concurrence déloyale" de chauffeurs originaires des pays d'Europe de l'Est. Les routiers, originaires de neuf pays européens, dont la Pologne, ont défilé dans le "quartier européen" de la capitale belge, entre les sièges du Parlement et de la Commission.
"Le métier est en train de changer, il y a de moins en moins de salariés français car les patrons font de plus en plus appel à des chauffeurs de l'Est, qui ne gagnent que 250 euros par mois - 700 avec les primes - contre 2.000 euros pour un chauffeur d'Europe de l'Ouest", dénonçait dans les rangs des manifestants Patrice Huart, secrétaire fédéral de la Fédération générale des transport et de l'équipement (FGTE) du syndicat français CFDT. Selon M. Huart et des chauffeurs qui l'accompagnaient, ces routiers originaires de Pologne, de Bulgarie ou encore de Roumanie doivent souvent "dormir dans des dortoirs ou dans leur cabine et faire leur cuisine au pied de leur camion". De plus, beaucoup d'entre eux ne respecteraient pas les réglementations européennes en matière de temps de repos.
"Mais ces chauffeurs n'y sont pour rien, ils sont exploités", ajoute Jean-Louis Mostaert, un chauffeur originaire de Champagne. "En Belgique, 3.000 chauffeurs ont perdu leur emploi entre 2007 et 2010" en raison de cette "concurrence déloyale", selon Robert Parrillo, responsable transport routier à la Fédération européenne des transports. Pour Eduardo Chagas, secrétaire général de l'ETF, "la situation s'aggrave" actuellement. "On ferait déjà beaucoup de progrès si les règles européennes étaient appliquées. Mais il faut que les États membres y mettent les moyens et ils ne le font pas et la Commission européenne non plus", estime M. Chagas. "Satisfait" de la mobilisation de cette manifestation, le secrétaire général de l'ETF n'exclut pas des actions plus dures pour "attirer l'attention des gens" sur les problèmes du secteur, qui conditionnent la sécurité sur les routes européennes.

AFP

Mercredi 10 Octobre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse