Des solutions feederisées se présentent pour desservir le Qatar


Les ports omanais de transbordement Sohar et Salalah devraient tirer profit du blocus qui a été imposé au Qatar par l'Arabie Saoudite et ses alliés. Selon Alphaliner, si Ocean Alliance a arrêté de desservir le pays, Maersk et MSC ont contourné l'embargo dans le cadre de services feeders.


Le port de Doha se retrouve "feederisé" © Port of Hamad
Le port de Doha se retrouve "feederisé" © Port of Hamad
Le blocus imposé au Qatar par ses pays voisins (les Émirats arabes unis, l'Arabie Saoudite, le Bahreïn, l'Égypte et le Yémen) a eu pour conséquence le remplacement de l'escale du port de Hamad par celle de Sohar par les membres de l'Ocean Alliance (regroupant CMA CGM, Cosco, Evergreen et OOCL). La nouvelle rotation du service MEA2 comprend désormais Singapour, Qingdao, Shanghai, Shenzen, Singapour, Sohar et Dubaï.

Milaha Maritime & Logistics se lance sur les ports d'Oman

La décision de couper les liens diplomatiques avec ce pays du golfe Persique s'est traduit par une annonce singulière. Celle de Milaha Maritime & Logistics, l'armateur national immatriculé dans le pays, qui prévoit de lancer six services hebdomadaires en sortie de Hamad (le port de Doha) à destination des ports omanais de Sohar et Salalah. Une offre de transport dont l'objectif est de tourner le pays vers l'international malgré la décision de ses voisins d'interrompre les relations avec lui.
Selon Alphaliner, Milaha représente un opérateur majeur pour le marché du pays. "Ses services de feedering jouent un rôle essentiel dans les échanges avec les opérateurs internationaux en matière de ligne régulière", souligne le consultant. Ce dernier a toutefois modéré son propos en soulignant que "certains armateurs ont refusé temporairement des bookings pour le pays la semaine dernière".
C'est le "Hansa Neuburg", un porte-conteneurs de 1.732 EVP, ayant quitté le port de Sohar le 9 juin pour entrer à Hamad deux jours après, qui a effectué la première rotation du service opéré par Milaha. Quatre autres navires immatriculés au Qatar appartenant au même armateur ont par la suite assuré les rotations entre Sohar et Hamad depuis le début de cette semaine. Il s'agit de trois unités de 1.015 EVP (les "Al Rumeila", "Al Yasra" et "Oshairij") et d'un navire d'une capacité de 513 EVP (le "Al Waab"). Quant au porte-conteneurs de 1.015 EVP "Al Bidda", il devait commencer à relier Salalah et Hamad à compter du 15 juin.

Maersk et MSC se positionnent via Oman


Oman ne faisant pas partie des pays qui ont coupé leurs liens diplomatiques avec le Qatar, Maersk et MSC ont mis en place des lignes feederisées sur le pays en sortie des ports du sultanat. Le numéro un mondial doit exploiter le "Lana", un navire cellularisé de 4.380 EVP, qui va assurer des liaisons feederisées tous les dix jours sur Doha (Hamad). Selon le consultant, le premier départ en sortie de Salalah était programmé le lundi 19 juin pour une escale à Hamad prévue le 25 juin. Pour sa part, MSC doit assurer des rotations en feeder dès la fin du mois de juin entre Salalah et Hamad. Pour ce faire, le second armateur mondial doit exploiter le "Seabox 3", un porte-conteneurs de 1.732 EVP. D'ici-là, le numéro 2 mondial a eu recours au "MSC Federica", un navire de 4.814 EVP, qui devait arriver dans le port qatarien de Hamad le 17 juin en provenance de Sohar. Quant au "MSC Kerry" (une unité cellularisée de 3.534 EVP), il devait arriver le 19 juin après avoir fait escale à Salalah.
Ce ne sont par conséquent pas les ports voisins du Qatar qui vont tirer profit du blocus du pays mais les hubs de transbordement omanais qui devraient profiter de l'affaire. Reste à savoir aujourd'hui combien de temps durera cette mise au ban diplomatique et des échanges commerciaux de ce pays très dépendant des échanges internationaux.

Vincent Calabrèse

Mardi 20 Juin 2017



Lu 681 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse