Des trafics à destins croisés aux ports de Mulhouse-Rhin


Le vrac en forme, le conteneur toujours en déclin : les ports de Mulhouse-Rhin ont connu une évolution 2013 dans la lignée de l’année précédente.


Le terminal conteneurs d’Ottmarsheim © PMR
Le terminal conteneurs d’Ottmarsheim © PMR
En 2013, le trafic fluvial total des ports de Mulhouse-Rhin s’est établi à 5,11 millions de tonnes, en hausse de 3 %. Les vecteurs de croissance sont venus des produits pétroliers (+ 4 %, à 1,11 million de tonnes), des minéraux (+ 8 %, soit 1,2 million de tonnes), des engrais portés par Borealis Pec-Rhin (+ 11 %, 308.000 tonnes) et des produits chimiques sous l’impulsion notamment du site Rhodia-Solvay (+ 35 %, 478.000 tonnes). Les baisses concernent les céréales/denrées alimentaires (- 6 %, à un peu moins de 1,6 million de tonnes) et les objets manufacturés (- 15 %, à 270.720 tonnes). L’établissement a accueilli deux nouveaux trafics significatifs de terreau de végétalisation et de pellets pour le chauffage-bois. Il a renforcé son offre d’un hub vraquier qui propose notamment des cellules dédiées à des produits chimiques.

Chargement de pellets-bois, un nouveau trafic en 2013 © PMR
Chargement de pellets-bois, un nouveau trafic en 2013 © PMR
"Le vrac résulte d’une diversité de clientèle à centre de décision local, ce qui nous permet de nous adapter rapidement à la demande. Pour le conteneur en revanche, nous sommes largement tributaires de l’industrie automobile", souligne Jacky Scheidecker, directeur des ports de Mulhouse-Rhin (PMR). Conséquence, les conteneurs ont chuté l’an dernier de 23 % en fluvial (29.060 EVP) et de 16,5 % en tous modes (95.650 EVP).

"Arrêt de la navette ferroviaire vers Anvers"


Les flux de PSA ont reculé de 40 %, l’an dernier. L’arrêt des expéditions de pièces détachées vers l’Iran n’a pas du tout été compensé par la nouvelle liaison ferroviaire vers l’usine russe de Kaluga : prévue une fois par jour, elle ne fonctionne qu’une fois par semaine. Toujours en ferroviaire, la faiblesse du marché à l’export a provoqué la fermeture en décembre de la navette OFE (Ottmarsheim Flanders Express) vers Anvers.

L’après-turbine

Mulhouse se montre donc à l’affût de toute opportunité de croissance… et en voit une dans les colis lourds, avec les récentes péripéties de la turbine géante de General Electric qui a largement perturbé la circulation une semaine durant entre Belfort et Strasbourg. "Moyennant location de matériel de manutention de colis lourds, Ottmarsheim serait une alternative plus proche", ne manque pas de faire remarquer Jacky Scheidecker. Encore faut-il aménager la réglementation du transport de ce type de convois sur autoroute. Ou engager la bagatelle de quelques millions d’euros pour des travaux d’adaptation sur un parcours alternatif. Coûteux, mais pas rédhibitoire si la volonté politique est là, estiment les PMR.

Christian Robischon

Mercredi 19 Mars 2014



Lu 256 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse