Des transporteurs étrangers portent plainte contre le salaire minimum allemand


Plusieurs sociétés de transport routier d'Autriche, de Pologne et de Hongrie ont déposé plainte devant la Cour constitutionnelle allemande contre l'instauration en Allemagne depuis janvier d'un salaire minimum, s'appliquant à quiconque travaille dans le pays.


Andrea Nahles, ministre allemande du Travail
Andrea Nahles, ministre allemande du Travail
Des transporteurs étrangers ont porté plainte contre le salaire minimum allemand, a indiqué la Cour constitutionnelle allemande mercredi 11 mars. La plainte a été déposée mardi 10 mars, a précisé un porte-parole de la cour qui siège à Karlsruhe. Elle porte sur l'application du salaire minimum dans le secteur du transport transfrontalier et l'obligation de documents administratifs à remplir qui y est associée.

Suspension provisoire pour les routiers en transit

Depuis janvier, les transporteurs routiers des pays voisins de l'Allemagne n'ont cessé de contester la décision du pays d'appliquer ce nouveau salaire horaire minimum de 8,50 euros bruts à tous les salariés travaillant dans le pays, même s'ils restent peu de temps et sont employés par une compagnie étrangère. À leur demande, une procédure a été lancée à Bruxelles pour vérifier la conformité de cette décision au droit européen, alors que tous les autres pays européens dotés d'un salaire minimum en exemptent le transport routier.
En attendant l'avis de Bruxelles, la ministre allemande du Travail, Andrea Nahles, avait fait un geste fin janvier, en suspendant provisoirement l'application du salaire minimum aux routiers en transit, c'est-à-dire traversant seulement l'Allemagne pour arriver à destination, mais ne chargeant ni de déchargeant de marchandises dans le pays.
Mais les routiers effectuant une livraison de ou à destination de l'Allemagne doivent être payés à 8,50 euros de l'heure, soit environ quatre fois plus que le salaire habituel polonais par exemple, tout le temps où ils roulent dans le pays, ce que contestent les compagnies ayant porté plainte à Karlsruhe.

AFP

Jeudi 12 Mars 2015



Lu 139 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse