Des unités fluviales plus grandes et mieux exploitées


Selon le dernier recensement réalisé par Voies navigables de France, la flotte fluviale sous pavillon français compte 1.325 unités. En cours de stabilisation, cette capacité, exploitée pour moitié par des entreprises artisanales avec un seul bateau, se caractérise par l'augmentation de son port en lourd et de sa productivité estimée à 25 % sur les six dernières années.


© CFNR
© CFNR
L'érosion de la flotte fluviale sous pavillon français tend à ralentir depuis deux ans. En 2006, la France comptait près de 1.400 unités puis 1.329 en 2010 avant de se stabiliser à 1.325 aujourd'hui. Cette évolution "traduit le regain d'intérêt des chargeurs pour ce mode de transport soutenu par des dispositifs de report modal, et le résultat des actions de formation", selon Voies navigables de France (VNF). À l'exception de 83 bateaux citernes spécialisés dans l'acheminement de vracs liquides, l'essentiel de la capacité actuelle est exploitée dans le transport de marchandises sèches, pondéreuses et manufacturées, conteneurs inclus.

"70 % de la flotte fluviale est détenue par des artisans"


Le recensement mené par VNF montre une augmentation sensible de la taille des unités fluviales dont le port en lourd moyen est passé de 772 tonnes en 2006 à 921 tonnes en 2012. Un tiers de la flotte possède une taille inférieure à 400 tonnes de port en lourd contre plus de 43 % il y a six ans. Sur cette période, on assiste en parallèle à une progression de l'ordre de 25 % de la productivité grâce "à une réduction des transports à vide, la mise en place de trafics pendulaires et complémentaires, et l'augmentation des cadences de manutention avec moins d'attente. Cela s'explique également par un allongement de la période de navigation des unités en raison d'une meilleure disponibilité du réseau" estimée à 96 % en 2012 par VNF. Cette productivité provient enfin du transfert des trafics sur le grand gabarit. En 2006, celui-ci accueillait près de 79 % des transports fluviaux contre 86 % aujourd'hui.

Une profession artisanale

Autour de CFT, Fluviofeeder, Lafarge et Cemex, seuls quatre armements fluviaux possèdent des flottes de plus de 20 unités. Dans ce carré, les deux premiers interviennent en qualité de transporteurs publics tandis que Lafarge et Cemex exploitent leurs capacités en compte propre au service de leurs activités industrielles. Regroupant 925 unités, près de 70 % de la flotte fluviale sous pavillon français est détenue par des artisans. Parmi eux, 600 ne possèdent qu'un seul bateau et une centaine gère entre 2 à 5 unités.

Érick Demangeon

Mercredi 19 Juin 2013



Lu 635 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse