Détroit d'Ormuz : désamorcer les tensions


L'Irak "travaille très dur" avec les États-Unis pour tenter d'apaiser les tensions liées à la menace iranienne de fermer le détroit d'Ormuz, dont dépendent en grande partie ses exportations de pétrole.


Détroit d'Ormuz : désamorcer les tensions
"L'Irak travaille très dur sur le plan politique avec les États-Unis et avec l'Iran pour tenter d'éviter" un conflit qui affecterait le détroit d'Ormuz, a déclaré dimanche 1er avril le vice-Premier ministre irakien, Hussein Chahristani. "L'Irak dépend dans une grande mesure de ses exportations via les terminaux du Sud, qui passent par le détroit d'Ormuz, donc, bien sûr, nous serions très inquiets. Nous faisons tout notre possible sur le plan politique pour discuter de ce problème, pour désamorcer toute activité militaire dans la zone", a-t-il indiqué. En cas de fermeture, "cela créerait un grand déficit dans l'offre de brut en provenance de plusieurs pays dont l'Arabie saoudite, le Koweït, l'Iran lui-même et les Émirats arabes unis. Et nous pensons que le prix du pétrole serait encore bien plus élevé qu'il n'est maintenant", a-t-il ajouté.
À leur cours actuel, un peu plus de 100 dollars le baril à New York, ces prix sont "raisonnables", a-t-il jugé. "Les cours du pétrole n'ont pas vraiment gêné la reprise économique dans différentes parties du monde", a souligné M. Chahristani, lui-même un ancien ministre du Pétrole. "Oui, bien sûr, il y a des difficultés économiques en Europe, la crise de l'euro, et ailleurs, mais cela n'est pas dû aux cours du pétrole", a-t-il estimé. "Pour le moment, nous ne voyons ni effet visible du prix du pétrole sur l'évolution économique ni pénurie d'offre sur le marché", a-t-il ajouté. L'Irak avait adopté mi-mars une série de mesures visant à diversifier ses voies d'exportation de pétrole pour atténuer les effets d'une potentielle fermeture du détroit d'Ormuz, dont une hausse des exportations transitant par un oléoduc vers la Turquie et celles transportées par camions.
Téhéran, accusé par les Occidentaux de vouloir se doter de l'arme atomique et soumis à des sanctions, a menacé fin décembre de fermer ce passage par lequel transite 35 % du pétrole transporté par voie maritime dans le monde. Ce détroit stratégique relie le Golfe bordé de riches États pétroliers comme l'Arabie saoudite et le Koweït, à la mer d'Oman. Bagdad a indiqué dimanche que ses exportations avaient atteint en mars leur plus haut niveau depuis 1989 à 71,827 millions de barils. La vente de pétrole représente environ 90 % des recettes budgétaires et les deux tiers du PIB de l'Irak, qui compte beaucoup sur cette manne pour financer sa reconstruction après des décennies de guerre et de sanctions.

AFP

Mardi 3 Avril 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse