Deutsche Bahn a souffert sur le premier semestre


Le groupe ferroviaire public allemand Deutsche Bahn a été fortement affaibli au premier semestre à la fois par les inondations du printemps et la mauvaise conjoncture, l'obligeant à revoir à la baisse ses prévisions annuelles.


© Port of Hamburg
© Port of Hamburg
Sur l'ensemble du premier semestre, le chiffre d'affaires de Deutsche Bahn s'est maintenu quasiment stable, signant un très petit recul de 0,6 % à 19,37 milliards d'euros, mais le bénéfice net du groupe a fondu de 29,2 % à 554 millions d'euros et son résultat opérationnel (Ebit) de 22,9 % à 1,02 milliard d'euros. Les raisons de cette piètre performance sont à la fois les inondations qui ont frappé une partie de l'Allemagne à la fin du printemps et ont altéré de nombreuses liaisons ferroviaires, mais aussi la faiblesse persistance de la conjoncture économique européenne, a expliqué le patron de Deutsche Bahn, Rüdiger Grube. "L'économie mondiale est redevenue très difficile et la seconde partie de l'année s'annonce aussi difficile", a prévenu Rüdiger Grube, faisant part "d'un optimisme limité" concernant une amélioration des conditions économiques dans les mois à venir.
En conséquence, Deutsche Bahn a revu à la baisse ses prévisions pour l'année. Elle s'attend désormais à un chiffre d'affaires en maigre progression, à 39,50 milliards d'euros, et à un recul de son résultat Ebit à environ 2,2 milliards d'euros. Jusqu'à présent, elle escomptait une petite progression de son bénéfice opérationnel. Pour expliquer ce difficile premier semestre, le patron de la compagnie 100 % publique a aussi évoqué la hausse des coûts de l'énergie et du personnel, l'hiver particulièrement long, ainsi que le manque persistant de nouveaux trains. Deutsche Bahn a des problèmes importants et persistants avec ses fournisseurs Bombardier et Siemens, qui ont tous deux du retard dans la livraison des trains commandés.

Le fret baisse de 4,4 %

Si le nombre de voyageurs a de nouveau augmenté au premier semestre, de 10 millions de personnes pour atteindre 991 millions de voyageurs, le fret, longtemps moteur du groupe, a beaucoup pâti de l'activité économique ralentie, avec une baisse de 4,4 % à 51,6 milliards de tonnes/kilomètre.

AFP

Vendredi 26 Juillet 2013



Lu 97 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse