Deux ans pour un rapprochement FNTR/TLF en Rhône-Alpes


Ancien président de la FNTR du Rhône, vice-président national de la FNTR jusqu’à fin 2015, président du tribunal de commerce de Vienne depuis janvier 2010 et d’abord dirigeant de Fret Rhône-Alpes, une PME créée en 1981 à Pont-Évêque, en Isère, Pierre Sibut souhaitait trouver un successeur pour la présidence de la FNTR Rhône-Alpes qu’il assure depuis dix ans. Le 5 novembre, le conseil d’administration l’a réélu à l’unanimité pour un nouveau mandat qui couvre la période 2014-2017.


© Port de Lyon
© Port de Lyon
Pierre Sibut a été réélu à la présidence de la FNTR Rhône-Alpes à l'issue d'un mandat de dix ans. «Les présidents départementaux n’ont pas souhaité me voir partir pour deux raisons», explique-t-il. «Les discussions concernant l’Écotaxe, avec maintenant son abandon et ses suites, et aussi le rapprochement avec TLF requièrent une expérience qu’il ont jugé que j’avais. Ils estiment que ce n’était pas le moment de changer de président».
TLF, en position délicate après la perte de gros adhérents, souhaite se rapprocher de la FNTR. La FNTR Rhône-Alpes-Auvergne-Bourgogne est riche de près de 1.500 adhérents, TLF Rhône-Alpes-Auvergne en aurait environ 150. «Nous allons essayer de faire monter nos professions en première ligne. Le rapprochement est certes délicat entre une structure pyramidale comme TLF, avec sa forte connotation overseas et douanes, et une fédération de syndicats départementaux disposant d’une implantation régionale forte mais nous nous donnons deux ans pour mettre en place ce rapprochement et faire en sorte que l’ensemble des adhérents y trouvent leur compte». Il faudra réaliser des synergies, parler d’une seule voix, se répartir les mandats régionaux et départementaux sans gommer les spécificités des deux organismes, en un mot trouver les conditions «pour qu’on puisse faire du bon travail ensemble». Pierre Sibut veut y croire et se place dans une posture positive.

"1.500 adhérents pour la FNTR contre 150 pour TLF"


FNTR Rhône-Alpes couvre les huit départements de cette région, dispose de six implantations physiques qui emploient une quinzaine de permanents. Cette fédération dispose de plusieurs bâtiments, d’un service des mines dans l’Ain pour les visites techniques des véhicules, de la SARL Stratej Conseil Transport, partenaire privilégié, créé en 1998 pour aider les chefs d’entreprises à résoudre leurs problèmes juridiques dans les domaines du droit social, du droit commercial et du droit pénal. TLF Rhône-Alpes-Auvergne est hébergé à Corbas dans un immeuble de la CCI de Lyon.
L’affaire de la taxe poids lourds, usine à gaz que les deux organismes refusaient (tout comme l'Unostra et la Chambre syndicale du déménagement), a contribué à souder certains liens entre les deux organisations.
Au cours du nouveau mandat de Pierre Sibut, le dossier de la représentativité des organisations professionnelles sera au cœur des débats. Il est notamment prévu de créer un Comité de liaison des fédérations du transport permettant de rationaliser leur représentativité dans l’ensemble des organismes professionnels et interprofessionnels.
De nombreux autres dossiers sont toujours sur la table : la liaison Lyon-Saint-Étienne A45, le Lyon-Turin, l’anneau des sciences-Top et puis aussi l’allègement du coût du travail, l’aide à l’investissement, la lutte contre la concurrence déloyale. Plus de 40 % des poids lourds qui circulent aujourd’hui en France, tous trafics confondus, sont des étrangers. Le travail de nuit, le principe de précaution excessif en cas de peu de neige, par exemple, le compte personnel de prévention de la pénibilité qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015 sont autant de sujets qui composent un menu souvent indigeste qu’il faut tout de même traiter…

Annick Béroud

Jeudi 20 Novembre 2014



Lu 162 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse