Deux bourses de fret divisent les professionnels


Coup sur coup pendant l’été, deux "e-plates-formes" de mise en relation entre chargeurs et transporteurs routiers, orientées spécifiquement vers le conteneur, sont nées en Haute-Normandie. À chaque fois, le Grap (groupement routier des activités portuaires) a stigmatisé ce qu’il considère comme des bourses de fret inopportunes voire dangereuses. Dans la communauté portuaire, les réactions sont diverses.


© GPMH
© GPMH
Ils sont jeunes mais affichent déjà une solide expérience professionnelle dans le monde du transport et le réseau qui va avec. Leurs arguments se ressemblent. Ils se connaissent et se respectent même si depuis plusieurs mois leurs projets étaient appelés un jour à être concurrents. Qui allait dégainer le premier ?

Co-Line et Hub-Conteneurs

Au début de l’été naissait Co-Line, le premier service en ligne destiné aux pré et post-acheminement des conteneurs. Quelques semaines plus tard suivait Hub-Conteneurs qui se définit comme le premier réseau privé pour transporteurs routiers de conteneurs maritimes. La naissance de ces deux services nouveaux et innovants a conduit à deux reprises le Grap, groupe de réflexion qui se veut apolitique et revendique une centaines d’adhérents, à réagir plutôt vivement. "Ces bourses de fret sont lancées sans concertation, à une période où le fret est rare. Elles ne pourront que contribuer à entraîner les prix vers le bas", déplore Isabelle Dubus, secrétaire générale du Grap. "Ce n’est jamais le bon moment ! Il existe une quinzaine de services similaires pour le fret conventionnel ou spécialisé, pourquoi ne pas en étendre le principe aux conteneurs", répondent les créateurs de Co-Line et Hub-Conteneurs. Et d’évoquer la lutte contre les retours à vide ou "one way", avec les conséquences bénéfiques sur l’environnement en termes d’émission de CO2.

"La sécurisation des données est parfaitement maîtrisée"


"Les transporteurs routiers ne les ont pas attendus pour chercher à optimiser leurs plannings", oppose le Grap, qui soupçonnerait presque ces initiatives d’être à la solde des chargeurs ou des transitaires. "Il n’est que d’aller sur ces sites pour vérifier qu’ils sont ouverts à tous, ce qui ne laisse pas d’être inquiétant en matière de sécurité de la marchandises notamment", avance Isabelle Dubus, se référant à un avis rendu par l’administration des Douanes à la demande du Grap. "Je travaille depuis plus de dix ans sur les logiciels de transport. La sécurisation des données est parfaitement maîtrisée", affirme Franck Goblot, à l’origine de Hub-Conteneurs. Alors combat des Anciens contre les Modernes ? Les réalités économiques ne tarderont pas à donner la réponse.

Vincent Rogé

Vendredi 28 Septembre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse