Deux candidats retenus pour la privatisation de Tap


Les autorités portugaises ont retenu deux candidatures sur les trois reçues vendredi 15 mai pour la privatisation de 61 % du capital de la compagnie aérienne Tap, a annoncé le secrétaire d'État aux Transports, Sergio Monteiro.


Le gouvernement avait décidé mi-novembre de se défaire de 66 % du capital de Tap © Tallinn Airport
Le gouvernement avait décidé mi-novembre de se défaire de 66 % du capital de Tap © Tallinn Airport
Jeudi 21 mai, le gouvernement portugais a annoncé avoir retenu deux candidats à la privatisation de Tap. Le gouvernement négocie désormais avec le magnat sud-américain German Efromovich, propriétaire de la compagnie aérienne colombienne Avianca, et l'Américano-Brésilien David Neeleman, fondateur de sa concurrente brésilienne Azul, a déclaré Sergio Monteiro, à l'issue du Conseil des ministres. L'exécutif a écarté la proposition de l'homme d'affaires portugais Miguel Pais do Amaral car "elle ne respectait pas le cahier des charges" et qu'il "ne s'agissait pas d'une offre ferme", a précisé le secrétaire d'État.

10 à 20 % des dividendes pour les salariés

German Efromovich propose d'injecter immédiatement 250 millions d'euros dans Tap, de lui fournir douze avions provenant de sa compagnie Avianca et d'en commander 38 autres, selon la presse portugaise. David Neeleman suggère, quant à lui, une augmentation de capital jusqu'à 350 millions d'euros et la commande de 53 nouveaux avions. Les deux repreneurs potentiels promettent aussi de distribuer entre 10 et 20 % des dividendes aux salariés et, selon le cahier des charges approuvé par le gouvernement et les syndicats, ils ne pourront pas mettre en œuvre de plan social tant que l'État gardera une partie du capital.
Le gouvernement de centre-droit avait décidé mi-novembre de se défaire de 66 % du capital du groupe aérien Tap, dont 5 % réservés aux salariés, après l'échec d'une première tentative de privatisation en décembre 2012, alors que German Efromovich était seul repreneur potentiel en lice. Sans tabler sur une recette importante, le gouvernement cherche surtout des investisseurs prêts à couvrir la dette de la compagnie, évaluée à 1,06 milliard d'euros, et à la recapitaliser pour financer son développement. Le gouvernement a demandé à la direction de Tap de présenter avant la fin de la semaine un plan pour réduire ses dépenses ou augmenter ses recettes afin d'atténuer l'impact d'une grève des pilotes de dix jours début mai, qui a coûté 35 millions d'euros à la compagnie.

Les salariés des transports dans la rue

Des centaines de Portugais ont manifesté bruyamment jeudi 21 mai à Lisbonne contre les privatisations dans le secteur des transports, dont celle de la compagnie aérienne Tap, accusant le gouvernement de brader les entreprises stratégiques du pays. "Privatiser, c'est voler", "les transports privés sont plus chers", ou encore "le secteur public appartient à tous, le privé uniquement à certains", ont scandé les manifestants devant le Parlement portugais, rassemblés à l'appel du syndicat des transports (Fectrans).

AFP

Vendredi 22 Mai 2015



Lu 126 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse