Diversification des branches couvertes par l'OPCA


Après les ports maritimes en 2014, l'OPCA Transports et Services couvre la branche Propreté depuis le 1er janvier 2015. Pour mieux appréhender les attentes et besoins en formations portuaires et dans la manutention, deux études ont été lancées par l'organisme. En parallèle d'actions en cours, elles visent à dresser des bilans emplois-formations à cinq ans dans les deux filières.


René Petit, nouveau président de l'OPCA Transports et Services © Érick Demangeon
René Petit, nouveau président de l'OPCA Transports et Services © Érick Demangeon
Rejoint par la branche Propreté au 1er janvier 2015, l'organisme paritaire collecteur agréé Transports et Services compte désormais 43.000 entreprises adhérentes. À travers elles, ses dispositifs de formation continue financés cette année à hauteur de 257 millions d'euros, s'adressent à plus de 1,1 million de salariés. Sous la nouvelle présidence de René Petit à la tête d'un Conseil d'administration élargi, cette transition coïncide avec l'entrée en vigueur de la réforme de la formation professionnelle dont la mise en œuvre s'accompagne de nouveaux outils. Parmi eux, l'OPCA a conçu un guide d'entretien et des grilles à destination de l'employeur et du salarié, un mode d'emploi pour créer son Compte personnel de formation, et l'application en ligne T Parcours pour appréhender les nouveaux dispositifs de formation. Appelés à évoluer en raison du nouveau périmètre, dans l'immédiat, les résultats 2014 relèvent une collecte brute de 203 millions d'euros (+ 5,4 %) complétée de 35 millions d'euros de fonds publics. Supérieur de 8 points à la moyenne nationale, le taux de départ en formation au sein des entreprises adhérentes s'est élevé à 29 %. À l'intérieur, les actions ont concerné à 46 % des entreprises de moins de cinquante salariés qui regroupent 41 % des effectifs rattachés à l'OPCA. Déclarant une augmentation de 15 % du nombre de demandeurs d'emplois formés l'an passé (14.712), l'organisme affiche des taux élevé de retour à la vie active. Six mois après leurs formations, 81 % qui ont suivi un contrat de professionnalisation ont retrouvé un emploi. Ce taux grimpe à 92 % pour les préparations opérationnelles à l'emploi individuelle (POEI), et à 59 % pour les contrats de sécurisation professionnelles.

Actions "maritimo-portuaires"

Parmi les branches couvertes, 308 entreprises de transports maritimes sont adhérentes à l'OPCA Transports et Services. Elles rassemblent près de 15.400 salariés dont 4.000 environ ont bénéficié d'actions de formation en 2014 (+ 22 %). Jusqu'à 12.000 euros la formation, 180 contrats de professionnalisation maritime ont ainsi été consacrés à la formation des navigants, élèves officiers de la filière A, chefs de quart de la filière B... Dans le cadre du Contrat d'étude prospective (CEP) finalisé en 2013, deux priorités sont en outre poursuivies vers les nouveaux métiers de navigants sur les navires techniques et de service, et le transfert des navigants vers des emplois sédentaires en lien ou non avec le maritime.

"43.000 entreprises adhérentes et plus de 1,1 million de salariés couverts"


Suite à l'adhésion de l'Union des ports de France (UPF), la branche "Ports et manutention portuaire" de l'OPCA rassemble 136 entreprises qui emploient près de 11.000 salariés dont plus de 2.700 ont bénéficié d'actions de formation l'an passé. Afin de mieux cerner leurs attentes, l'OPCA a réalisé une étude dédiée avec pour but d'initier une politique de formation mutualisée entre les ports, et d'identifier leurs besoins. Ses premières conclusions montrent, par exemple, un besoin de formation au sein des établissements portuaires dans la maintenance et l'aménagement. Une démarche analogue a été lancée dans le secteur de la manutention afin de dresser un bilan emploi-formation à cinq ans.

Érick Demangeon

Lundi 29 Juin 2015



Lu 811 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Octobre 2016 - 14:43 Le Club Pays Entreprise fête ses 20 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse