Dix candidats pour la privatisation de l'aéroport de Lyon


Près de dix candidats au rachat des parts de l’État dans l'aéroport de Lyon se sont manifestés dont des Chinois, ravivant ainsi le spectre du scénario toulousain.


L'aéroport de Lyon est valorisé entre 800 millions et un milliard d'euros © Aderly
L'aéroport de Lyon est valorisé entre 800 millions et un milliard d'euros © Aderly
Près de dix candidats seraient intéressés par la privatisation de l'aéroport de Lyon, a-t-on appris de sources proches du dossier. "Ils vont bientôt être une dizaine. Il y a les deux favoris : Vinci Airports et l'aéroport de Genève avec le fonds Cube. Il y a des Chinois, l'aéroport de Singapour (Changi Airport, NDLR), la société d'investissement Ardian, l'espagnol Ferrovial" allié au groupe d'investissements français Meridiam, selon une de ces sources. "Il y a aussi sans doute les Australiens de Macquarie, peut-être l'aéroport de Francfort", complète une autre.

Jusqu'au 12 mai pour remettre une offre

Selon plusieurs sources, les candidats chinois ont même fait le déplacement à Lyon afin de présenter leur projet pour le troisième aéroport français et se sont montrés extrêmement motivés. Le consortium qui s'est présenté est à peu de chose près similaire à celui qui a racheté en juillet 2015 49,99 % de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, pour 308 millions d'euros, selon une de ces sources.
Les candidats au rachat des 60 % de parts de l’État dans l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry avait jusqu'au 24 mars pour se faire connaître formellement. Bercy n'a pas souhaité confirmer qui avait fait acte de candidature. Le ministère est dans la phase de traitement des candidatures et les pré-sélectionnés, qui seront auditionnés, auront jusqu'au 12 mai pour remettre une offre indicative.
Les collectivités locales qui détiennent le reste du capital ont pris le temps, avec Bercy, de rédiger un cahier des charges précis pour cette cession afin d'éviter la polémique qui avait entouré la privatisation partielle de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Ainsi, outre le prix, les collectivités souhaitent que l'expérience de gestion aéroportuaire et la volonté de développer l'aéroport soient prises en compte.

AFP

Mercredi 6 Avril 2016



Lu 241 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse