Dunkerque en phase de transition


Depuis l'arrêt de la raffinerie des Flandres en 2008 suivi de l'impact de la crise sur les pondéreux, Dunkerque retrouve un second souffle. Le port conforte son rebond 2011 avec un tonnage quasi stable à 47,2 millions de tonnes (- 0,6 %). Compensé par de nouveaux trafics dans les solides et la confirmation du roulier, le tassement des conteneurs n'entame pas ses ambitions dans cette filière. Le futur terminal méthanier ouvre de nouvelles perspectives dans les liquides à moyen terme.


© GPMD
© GPMD
De l'aveu général, les résultats 2012 "sont meilleurs que prévu. Nous assistons depuis 2008 à une évolution dans la répartition des trafics", résume Christine Cabau Woehrel, présidente du directoire du GPMD. Avec 24,2 millions de tonnes (+ 2 %), les vracs solides demeurent une valeur sûre. La chute des céréales (- 43 %) comparée à un exercice 2011 exceptionnel, est amortie par la bonne tenue des minerais (+ 5 %) et des charbons (+ 10 %). Scellée par la réouverture en janvier d'un troisième haut-fourneau arrêté en août 2012, la hausse des besoins d'Arcelor s'accompagne de nouveaux débouchés : approvisionnement en charbon de la centrale électrique d'Eon à Saint-Avold (quatre trains par semaine !), transbordements de minerais vers Gand, Brême et Hambourg (1 million de tonnes avec une croissance escomptée de 50 % en 2013). "Grâce aux capacités du quai à Pondéreux Ouest, les grands industriels se positionnent à Dunkerque". Pour renforcer le QPO et ses dessertes terrestres, deux quai à - 18,5 mètres seront inaugurés fin janvier, et la modernisation du réseau ferré sera poursuivie en 2013 (électrification du barreau Saint-Georges et de la voie Calais-Dunkerque).

Christine Cabau Woehrel, présidente du directoire du GPMD © GPMD
Christine Cabau Woehrel, présidente du directoire du GPMD © GPMD
Ces aménagements se coupleront d'une recherche de nouveaux débouchés, vers l'est de la France et l'Allemagne en particulier. Malgré la performance des raffinés (+ 7 %), les vracs liquides se contractent de 15 % à 6,8 millions de tonnes.

Vigueur du roulier

À 16,3 millions de tonnes, l'autre satisfaction provient des diverses (+ 4 %) portées par le roulier (+ 10 %). Avec 560.000 camions et remorques, et 2,5 millions de passagers, DFDS maintient à Dunkerque ses douze escales quotidiennes malgré sa présence nouvelle plus au sud dont Calais suite à la reprise de LDLines. "En 2013, la desserte routière du terminal transmanche sera améliorée".
Impacté par le ralentissement des flux Asie-Europe du Nord, le trafic conteneurisé se tasse à 260.000 EVP (- 5 %) malgré l'augmentation du nombre d'escales de porte-conteneurs. Opéré en commun par MSC et CMA CGM avec des navires de 13.800 EVP déployés par le premier, le service Asie-Europe s'est enrichi de la ligne European Pakistan India Consortium (EPIC) exploitée par CMA CGM. L'armement français a également réactivé son service saisonnier reefer avec le Maroc en correspondance à Dunkerque avec sa ligne Baltique sur Saint-Pétersbourg. "Par rapport à la route, le transit-time de 10,5 jours est très compétitif". Déjà premier port importateur de fruits et légumes en conteneurs, "nous travaillons sur d'autres dessertes shortsea, avec la côte Est de l'Amérique du Sud et l'Afrique". Acté en novembre, le passage à deux fréquences par semaine de la navette ferroviaire avec Bonneuil-sur-Marne de Greenmodal porte à 3 % la part du fer dans les pré et post-acheminements terrestres conteneurisés, contre 2 % pour la voie d'eau destinée à reconquérir les trafics régionaux. En 2013, l'ouverture annoncée par CMA CGM du capital de sa filiale Terminal Link concernera Dunkerque. Terminal Link détient en effet 91 % (solde GPMD) de NFTI OU en charge de la manutention des conteneurs sur le port.

Avitaillement GNL à l'étude

Les prévisions économiques maussades pour 2013 ne semblent pas affecter l'optimisme de la communauté dunkerquoise encouragée par la reprise des chantiers Arno avec ses effectifs par Damen Shipyards en décembre. La construction du terminal méthanier, qui a débuté, l'alimente aussi. Son inauguration fin 2015 pourrait s'accompagner d'une station d'avitaillement GNL. "Des études sont conduites dans ce sens avec la préparation du débat public prévu avant fin 2013 sur le creusement de nouveaux bassins".

" 36 % des pré et post-acheminements terrestres par fer et 14 % par voie d'eau"


À trois-quatre ans, le GPMD prévoit une phase intermédiaire avec l'extension du QPO et du terminal des Flandres dont la capacité doublée sera portée à 1,2 million d'EVP. Après 140 millions d'euros l'an passé dont 90 % consacrés au terminal méthanier, en 2013, l'investissement du port retrouve un rythme plus habituel à 51,3 millions d'euros.

Érick Demangeon

Jeudi 10 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse