EDF dément être intéressé par la SNCM



Siem Industries a regardé le dossier SNCM © SNCM
Siem Industries a regardé le dossier SNCM © SNCM
EDF a démenti mercredi 19 mars être intéressé par une prise de participation dans la SNCM, tandis que le groupe norvégien Siem Industries a confirmé avoir eu "des discussions" mais réclamé "de clarifier la situation" de la compagnie maritime en difficulté. Mardi 18 mars, les élus syndicaux CFE-CGC de la SNCM affirmaient avoir "eu confirmation" que "de véritables industriels", le groupe norvégien Siem Industries, spécialiste du transport maritime et des services offshore, mais aussi EDF, "étaient intéressés par le projet industriel de la SNCM". Le syndicat demandait à l'État (actionnaire direct à 25 % de la SNCM, mais aussi indirect via l'actionnaire majoritaire à 66 % Transdev, lui-même codétenu par Veolia et la Caisse des dépôts étatique) de "coordonner" dans l'urgence la recherche d'un actionnariat alternatif".
Siem Industries, enregistré aux îles Caïmans mais basé en Norvège, a donné de la substance à l'information syndicale. "Il est exact que nous avons regardé le dossier SNCM et que nous avons eu certaines discussions", a déclaré Eystein Eriksrud, directeur adjoint de Siem Industries. "Mais c'est à l'État français, à l'administration française et à Veolia de clarifier la situation", a-t-il dit. "C'est quelque chose qui est toujours sur la table mais la situation doit être clarifiée", selon le cadre norvégien, qui a refusé d'entrer dans le détail. EDF en revanche a démenti être intéressé. "Nous démentons l'information", a déclaré un porte-parole du géant français de l'électricité.
L'avenir de la SNCM, qui souffre de pertes chroniques, est assombri depuis l'an dernier : la Commission européenne exige que la compagnie basée à Marseille rembourse un total de 440 millions d'euros d'aides désormais jugées illégales. Un fardeau qui dépasse de très loin ne serait-ce que son chiffre d'affaires annuel. Veolia et Transdev ont depuis renoncé à investir davantage dans la compagnie (2.600 postes), le PDG de Veolia, Antoine Frérot, défendant la "protection du tribunal" avant que les remboursements ne deviennent exigibles.

AFP

Jeudi 20 Mars 2014



Lu 51 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse