Ebola : escale à Dakar d'un bateau d'aide humanitaire



Ebola : escale à Dakar d'un bateau d'aide humanitaire
Un navire néerlandais transportant l'aide de plusieurs pays européens contre Ebola en Afrique de l'Ouest a fait escale dimanche 16 novembre à Dakar, avant de poursuivre sa route vers les trois États les plus touchés. Le bateau de la Marine royale néerlandaise, baptisé "Karel Doorman", s'est arrêté au port de Dakar. Il s'agit d'un "navire flambant neuf qui effectue sa première mission", avec à son bord "160 véhicules, 80 conteneurs, 1.200 tonnes d'équipements hospitaliers destinés aux trois pays" les plus touchés par l'épidémie : Liberia, Sierra Leone et Guinée. "C'est un bateau néerlandais mais c'est une action vraiment européenne, parce qu'à bord, il y a du matériel humanitaire de neuf pays européens", a expliqué l'ambassadeur néerlandais, Pieter Jan Kleiweg de Zwaan, citant les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Hongrie et la République tchèque. L'équipage du "Karel Doorman" espère atteindre la Sierra Leone mardi 18 novembre, puis la Guinée vendredi 21 novembre avant le Liberia, dernière étape, dans un délai de huit à dix jours.
Le Sénégal, qui avait fermé le 21 août ses espaces aérien et maritime aux avions et bateaux en provenance de ces trois pays en raison d'Ebola, a annoncé vendredi 14 novembre leur réouverture immédiate. Les frontières terrestres avec la Guinée demeurent cependant fermées, ont précisé les autorités sénégalaises.
Fin septembre, Dakar avait annoncé l'ouverture d'un corridor humanitaire aérien pour permettre d'acheminer de l'aide au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, où l'on dénombre l'essentiel des 5.177 morts (sur 14.413 cas) enregistrés depuis le début de l'épidémie, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) diffusé vendredi 14 novembre.



La France étend ses contrôles

La France a renforcé samedi 15 novembre son dispositif de lutte contre le virus Ebola en étendant ses contrôles de santé, déjà en vigueur pour les passagers des vols directs en provenance de Guinée, à ceux venant du Mali. Quant aux États-Unis, ils ont décidé d'étendre dès lundi 17 novembre aux quelques passagers arrivant du Mali les mesures de contrôles déjà appliquées aux personnes arrivant des trois pays d'Afrique de l'Ouest le plus affectés par l'épidémie d'Ebola (Liberia, Sierra Leone et Guinée).

AFP

Lundi 17 Novembre 2014



Lu 52 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse