Ebola : la Côte d'Ivoire envisage d'autoriser à nouveau les vols



Ebola : la Côte d'Ivoire envisage d'autoriser à nouveau les vols
La Côte d'Ivoire envisage d'autoriser à nouveau les vols avec les pays affectés par Ebola, après les avoir interdits mi-août pour limiter les risques de contagion, et va ouvrir ses ports et aéroports aux contingents américains. "Nous envisageons dès la semaine prochaine la reprise du trafic aérien avec nos voisins", a annoncé jeudi 25 septembre le président ivoirien, Alassane Ouattara, devant l'ONU, dans une déclaration publiée vendredi 26 septembre dans "Fraternité-matin", le quotidien d'État. Abidjan a par ailleurs "autorisé l'utilisation des ports et aéroports ivoiriens pour accueillir les contingents américains", a-t-il fait savoir, vantant la "constante solidarité" de la Côte d'Ivoire avec ses voisins affectés. Quelque 3.000 soldats américains ont commencé à être déployés au Liberia, le pays le plus fortement touché par l'épidémie. Alassane Ouattara a appelé la communauté internationale à mettre l'accent, "avec la même intensité, sur le soutien aux pays à risques comme la Côte d'Ivoire", afin d'éviter "une propagation incontrôlable de la maladie". Le gouvernement ivoirien avait annoncé le 11 août la suspension de tous les vols vers et depuis les pays affectés par la fièvre Ebola. Une dizaine de jours plus tard, il avait décidé de la fermeture de ses frontières terrestres avec la Guinée et le Liberia, les deux pays les plus touchés par Ebola, "face à l'apparition de nouveaux foyers et la réactivation d'anciens foyer".
Le 1er septembre, la Côte d'Ivoire annonçait l'ouverture de couloirs humanitaires avec ses deux voisins affectés. Les mesures de fermeture des frontières aériennes et terrestres ont été fortement critiquées par les pays touchés, qui dénoncent le manque de solidarité de leurs voisins africains, les plaçant dans un isolement forcé. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est prononcée à maintes reprises contre cette mesure, qui étouffe économiquement les États touchés par Ebola. La Côte d'Ivoire ne déplore aucun cas d'infection à Ebola malgré sa proximité avec l'épidémie, qui a tué près de 3.000 personnes depuis le début de l'année selon le dernier bilan de l'OMS. Une quarantaine de personnes ont été testées contre le virus, sans aucun cas positif.

AFP

Lundi 29 Septembre 2014



Lu 45 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 13:54 Nigeria : négociations entre gouvernement et rebelles €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse