Écotaxe : Coop de France veut exempter l'élevage


Coop de France, union de plus de 3.000 coopératives de producteurs, a réclamé vendredi 6 septembre que "les secteurs agricoles et agroalimentaires en difficulté", en particulier l'élevage et les filières animales, soient exemptés d'Écotaxe comme le sont les forains.


© Volvo Trucks
© Volvo Trucks
Tout en "saluant" l'annonce officielle du report de la taxe au 1er janvier, Coop de France relève que "les exemptions semblent se poursuivre" et cite "l'exclusion des transports d'animaux de fêtes foraines et cirques". "Coop de France demande vivement qu'une cohérence et une équité d'approche soient garanties aux secteurs agricoles et agroalimentaires en difficulté, telles les filières animales" écrit l'organisme qui confirme sa revendication d'une exemption de toutes les filières liées à l'élevage qui connaît de graves difficultés. Une requête similaire avait déjà été avancée mercredi 4 septembre par le pôle nutrition animale de Coop de France et le Syndicat des fabricants d'aliments pour animaux (Snia). Les producteurs de Légumes de France, la Fédération nationale des producteurs de fruits, la Fédération nationale des producteurs de l'horticulture et des pépinières demandent de leur côté "le report définitif de cette taxe anti-production, anti-emplois, anti-territoires et anti-environnement !" Le transport du lait en camions citerne a déjà été exempté d'Écotaxe en avril par les députés.
De leur côté, les parlementaires EELV Ronan Dantec et François-Michel Lambert "déploraient" jeudi 5 septembre ce nouveau report. "Outre l'enjeu de lutte contre le changement climatique qui avait justifié la création de l'Écotaxe lors du Grenelle en 2007, dans une optique de transfert modal de la route vers le rail, c'est plus largement la modernisation économique de notre pays qui est en jeu", déclarent Ronan Dantec, vice-président de la commission du développement durable du Sénat, et François-Michel Lambert, son homologue de l'Assemblée nationale. Quant à France Nature Environnement (FNE), elle a estimé jeudi 5 septembre que le gouvernement avait "cédé à la pression des lobbies" en reportant au 1er janvier 2014 l'entrée en vigueur de l'Écotaxe poids lourds, "l'outil principal" selon l'ONG pour développer le transport fluvial et ferroviaire.

AFP

Mardi 10 Septembre 2013



Lu 43 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse