Écotaxe : feu vert à une majoration forfaitaire



© Renault Trucks
© Renault Trucks
Le Sénat a adopté mardi 12 février en première lecture un projet de loi prévoyant de répercuter l'écotaxe sur les clients des transporteurs, via une majoration forfaitaire des factures. L'ensemble du texte, défendu par le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a été adopté à l'unanimité. Le projet de loi prévoit plusieurs dispositions en matière d'infrastructures et de services de transports, afin de renforcer "la prise en compte du développement durable, la lutte contre les risques écologiques et la protection des salariés". À ce titre, il propose l'application du droit social français pour les navires étrangers qui opèrent dans les eaux françaises.
Issue du Grenelle de l'environnement, l'écotaxe doit théoriquement s'appliquer à partir de juillet - mais les professionnels réclament un report - aux camions de 3,5 tonnes et plus circulant sur le réseau national non payant (essentiellement les routes nationales, départementales et communales), selon des barèmes kilométriques. Ces barèmes devraient varier entre 8 et 14 centimes du kilomètre, selon des valeurs indicatives récemment diffusées par le ministère des Transports.
Cette majoration forfaitaire "est la moins mauvaise des solutions", a estimé le rapporteur du texte, Roland Ries (PS). Au nom de l'UMP, Marie-Hélène des Egaulx a fait valoir que le recouvrement de l'écotaxe était "un formidable défi technologique" et que "les camions étrangers devront y contribuer". Elle engendrera "1,2 milliard de recettes, qui serviront à financer nos infrastructures", a-t-elle souligné. Les sénateurs UMP avaient pourtant déployé une batterie d'amendements pour exonérer certaines catégories de véhicules. Seuls les véhicules appartenant à l’État ou aux collectivités affectés à l'entretien et à l'exploitation des routes seront finalement exonérés, conformément à un amendement également défendu par les communistes.
Dans le domaine maritime, les règles sociales et de sécurité que la France peut imposer aux navires étrangers qui viennent travailler dans ses eaux "sont étendues à tous les navires utilisés pour fournir dans les eaux territoriales ou intérieures françaises des prestations de service", a souligné M. Ries. Cette notion de services englobe aussi bien les travaux portuaires et en mer, comme par exemple l'installation d'éoliennes, que les activités à caractère commercial, a-t-il précisé. Le projet de loi prévoit aussi d'apporter des réponses au problème des navires abandonnés dans les ports. Il oblige aussi les propriétaires de navires évoluant dans les eaux françaises à souscrire une assurance ou une garantie financière en cas de pollution par hydrocarbures. Il apporte également plusieurs dispositions techniques dans les transports ferroviaires.

AFP

Mercredi 13 Février 2013





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse