Écotaxe : inquiétude des entreprises ferroviaires, maritimes et fluviales


Des entreprises de transport ferroviaire, maritime et fluvial s'inquiètent des conséquences du report de l'Écotaxe pour l'entretien et le développement de leurs infrastructures, dans une prise de position commune publiée lundi 27 janvier.


Cinq associations et fédérations professionnelles d'entreprises "de transports publics, ferroviaires, combinés, maritimes et fluviaux rappellent la nécessité de maintenir l'Écotaxe pour entretenir les infrastructures existantes et investir dans les modes de déplacement durables".
Le report sine die de l'Écotaxe, décidé fin octobre par le gouvernement à la suite de manifestations en Bretagne, "hypothèque fortement les solutions de transports alternatives au tout-routier et le système de transport français", selon l'organisation professionnelle Armateurs de France, l'association de promotion du transport maritime BP2S, l'organisation professionnelle de transport combiné GNTC, Transporteurs fluviaux de France (TFF) et l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP).
Dans le cadre de l'Écotaxe, il est prévu que 750 millions d'euros par an aillent dans les caisses de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf), pour la création et la modernisation d'infrastructures ferroviaires, routières, fluviales et maritimes - construction de lignes à grande vitesse ou modernisation des trains d'équilibre du territoire par exemple. L'Écotaxe est censée, à terme, se substituer aux subventions versées par l'État à l'Afitf, dont le budget annuel s'élève à 2,2 milliards d'euros. Par ailleurs, 150 millions d'euros doivent être versés aux collectivités locales pour l'entretien des routes.

"Nécessité de maintenir l'Écotaxe pour entretenir les infrastructures"


Suite à cette suspension, l'appel à projets, dans le cadre duquel l'État devait débloquer 450 millions d'euros pour aider les collectivités à développer des transports en commun, est au point mort. Clos à la mi-septembre, cet appel à projets avait reçu 120 candidatures pour des tramways, métros, téléphériques urbains... Les projets sélectionnés devaient être annoncés fin 2013.
Une commission d'enquête sur le contrat Écomouv', société chargée de la collecte de cette taxe, est menée au Sénat, et une mission d'information sur l'Écotaxe à l'Assemblée nationale. Le système Écomouv' n'est toujours pas réceptionné par l'État, alors qu'il devait l'être début décembre. La validation technique du système par les services du ministère des Transports signera le début du versement à Écomouv' d'un loyer mensuel de 18 millions d'euros, même si la taxe a été suspendue. La société, de son côté, qui devait livrer le dispositif en juillet dernier, doit verser à l'État 8 millions d'euros mensuels d'indemnités de retard.

AFP

Mardi 28 Janvier 2014



Lu 345 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse