Écotaxe : le Sénat adopte les conclusions


Les sénateurs ont adopté jeudi 18 avril les conclusions de l'accord trouvé la veille avec les députés sur le projet de loi mettant en place l’Écotaxe poids lourds, l'ensemble des groupes l'ayant soutenu, à l'exception de l'UMP qui s'est abstenue.


© Renault Trucks
© Renault Trucks
Concernant l’Écotaxe poids lourds, le Sénat adopte les conclusions de l'accord trouvé avec les députés. Ces derniers devraient examiner à leur tour la semaine prochaine le compromis trouvé en Commission mixte paritaire (CMP) sur ce texte qui met en musique une taxe pour les poids lourds décidée sous l'ancienne majorité, en 2009, lors du Grenelle de l'environnement.
L’Écotaxe doit entrer en vigueur le 1er octobre prochain. Elle doit s'appliquer à tous les véhicules de transport de plus de 3,5 tonnes, circulant sur le réseau national non payant, selon des barèmes kilométriques. Elle est due par le client du transporteur. Parmi d'autres mesures, le texte prévoit aussi l'application du droit social français aux navires étrangers.
Mercredi 17 avril, députés et sénateurs avaient rétabli une disposition introduite par le Sénat qui exonère "les véhicules de l'État ou des collectivités territoriales affectés à l'entretien des routes". L'Assemblée nationale l'avait supprimée en commission. La CMP (sept députés et sept sénateurs) n'a en revanche pas touché à l'exonération concédée pour le transport de lait, mesure prise sous l'impulsion des députés bretons.
Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, s'est félicité de l'adoption de "ce texte fondateur de la fiscalité écologique, un domaine dans lequel la France est en retard". L'accord trouvé en CMP "sécurise" la mise en œuvre de l’Écotaxe poids lourds qui "consiste à répercuter le coût de la pollution sur les donneurs d'ordre sans fragiliser le secteur du transport routier qui représente 40.000 entreprises et 400.000 emplois", a-t-il dit. Avec ce texte, "nous faisons en sorte que les pavillons étrangers ne puissent intervenir sur des lignes françaises que dans des conditions sociales acceptables", a-t-il aussi estimé.

AFP

Vendredi 19 Avril 2013





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse