Écotaxe : les sociétés d'autoroute mises à contribution


La ministre de l'Écologie et de l'Énergie, Ségolène Royal, a évoqué la possibilité mardi 29 avril de mettre à contribution les sociétés d'autoroutes pour financer des infrastructures routières en cas d'abandon de l'Écotaxe.


En échange de l'Écotaxe, Ségolène Royal envisage de mettre à contribution les sociétés d'autoroute. "Ma principale priorité, c'est de trouver les moyens financiers pour commencer les chantiers d'infrastructure" qui devaient être financés par le produit de l'Écotaxe, a expliqué la ministre devant la commission d'enquête du Sénat sur l'Écotaxe poids lourds. La mise en place de l'Écotaxe, suspendue en octobre dernier par le gouvernement sous la pression de manifestations hostiles en Bretagne, devait rapporter plus de 800 millions d'euros par an à l'État. "Il est quand même très étrange que les autoroutes qui ont été privatisées dans le contexte qu'on connaît fassent 2 milliards d'euros de bénéfices et que ces 2 milliards de bénéfices, qui sont quand même payés par les usagers, ne reviennent pas pour payer les infrastructures dans le cadre du contrat de plan État-régions", a estimé Ségolène Royal. "C'est une vraie question", a-t-elle insisté. "Pour ne rien vous cacher, on a commencé à contacter les actionnaires de sociétés autoroutières", a poursuivi Ségolène Royal. La ministre a reparlé de l'idée d'une "euro-vignette" aux frontières qui taxerait essentiellement les camions étrangers traversant le territoire français. À travers différentes mesures, "on peut peut-être arriver à un paquet financier global qui pourra peut-être équivaloir à peu de chose près au rendement attendu de l'Écotaxe", a avancé la ministre. Ségolène Royal s'est défendue d'avoir fait des "déclarations à l'emporte-pièce" en parlant début avril d'une remise à place de l'Écotaxe. C'était une façon de dire "on va regarder intelligemment les choses"", a-t-elle fait valoir. "Je gère cette situation-là avec une idée de remise à plat parce quand il y a une suspension, on regarde les solutions."

AFP

Mercredi 30 Avril 2014



Lu 76 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse