Écotaxe : manifestations sans violence



Plusieurs milliers de camions ont défilé au pas samedi 16 novembre pour réclamer l'abandon de l'Écotaxe, après sa suspension, créant de sérieux ralentissements autour des grandes villes mais évitant tout incident. Le ministère de l'Intérieur a dénombré 2.100 poids-lourds dont 230 rien qu'en Île-de-France, et les organisateurs, l'Otre, en annonçait 4.000.
Les cortèges ont convoyé vers Strasbourg, Toulouse, Bordeaux, Marseille, Lyon, Lille et en Île-de-France autour du marché de gros de Rungis, s'arrêtant sous les portiques de la société Écomouv installés pour la collecte de l'Écotaxe, mais prenant soin de les épargner. Plus d'une centaine de poids lourds s'étaient d'ailleurs donné rendez-vous devant le siège d'Écomouv à Augny, dans la banlieue de Metz, "le symbole de cette taxe" pour les manifestants. Et en Bretagne, où la contestation est née, 115 camions (selon la police) se sont retrouvés près des restes du portique de Lanrodec (Côtes d'Armor), détruit le 3 novembre par des manifestants. Peu avant 16 heures, la plupart des mouvements prenaient fin et les opérations escargot qui avaient perturbé le trafic aux abords des grandes villes étaient en cours de résorption ou totalement achevées.
L'OTRE, qui représente les petites entreprises du secteur des transporteurs routiers, était la seule à mobiliser samedi pour réclamer "la suppression pure et simple" de la taxe dans un secteur qui compte quelque 40.000 entreprises et 450.000 camions, selon le ministère des Transports. Les autres fédérations (Unostra, FNTR, CSD et TLF) ont d'ailleurs marqué leur différence dans un communiqué commun : alors que le ministre Frédéric Cuvillier les avait reçues mercredi, elles ont réaffirmé qu'elles s'abstiendraient de "toute manifestation type pique-nique sous les portiques" tant que le gouvernement maintiendra ses promesses de majoration forfaitaire et d'un plan de soutien au transport routier.

AFP

Lundi 18 Novembre 2013



Lu 75 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse