Écotaxe, synonyme de compétitivité et d'emploi ?


Loin d'être partagée par les chargeurs et les transporteurs, l'analyse du consultant BP2R sur l'impact de l’Écotaxe valorise ses aspects positifs. Présentée comme un moyen de booster la compétitivité des entreprises, l’Écotaxe pourrait avoir une conséquence inattendue : la création d'emplois à valeur ajoutée. De quoi alimenter le débat...


Alain Borri, directeur général du cabinet BP2R  © BP2R
Alain Borri, directeur général du cabinet BP2R © BP2R
En pleine controverse sur l’Écotaxe, le cabinet d'études BP2R spécialisé dans la gestion des flux de transport cultive l'art du contrepied. Alors que selon ses estimations, l'entrée en vigueur de l’Écotaxe se traduira par une augmentation de 5 % sur les dépenses de transport des chargeurs, "ce surcoût est un levier pour booster la compétitivité des entreprises". Pour expliquer cette analyse contestée par la majorité des industriels et distributeurs, BP2R évoque une dynamique nouvelle créée par l’Écotaxe au sein des organisations logistiques des chargeurs. "Les directions générales vont demander à leurs équipes supply chain de mettre en place des leviers d'optimisation : hausse du taux de remplissage, mutualisation, réduction des kilomètres à vides, utilisation du rail, etc. L’Écotaxe va introduire en outre une dose massive de traçabilité des poids lourds ce qui va stimuler mécaniquement les réglages et les améliorations des flux avec à la clé des gains de productivité significatifs". Présentée par certains chargeurs comme un moyen de compenser le surcoût de l’Écotaxe, "le pari d'une baisse significative des tarifs du transport via une démarche d'achat reste improbable et dangereuse. La vulnérabilité du secteur du transport et la rentabilité moyenne de ses entreprises, inférieure à 2 %, vont limiter fortement les gains potentiels réalisées par des appels d'offre à la baisse". Par la voix de son directeur général, Alain Borri, le consultant manifeste enfin un optimisme étonnant au plan social : "En conservant son caractère écologique initial (avis loin d'être partagé par tous, NDLR), cette taxe poids lourd accélère clairement la mutation du transport et fait bouger les lignes entre transporteurs et chargeurs. 

"Cette taxe accélère clairement la mutation du transport"


Les critiques ont longtemps couvert cette tendance réelle et aujourd'hui la prise de conscience est plus forte : des créations d'emplois et une meilleure image auprès du grand public sont à la clé de ce processus de valorisation du transport en France".

GNTC : "Un report modal inversé"

Parmi d'autres, l'avis du Groupement national des transports combinés (GNTC) sur les conséquences de l’Écotaxe est très éloigné de celui livré par BP2R. Selon son président Gérard Perrin, elle se traduira par "de graves dégâts sur les entreprises ayant fait le choix du transport combiné" voire par "la condamnation de ce mode en France. Sa mise en œuvre va violemment pénaliser les services multimodaux par rapport aux services 100 % routiers. En effet, les utilisateurs de notre mode ne pourront pas la répercuter sur les pré et post-acheminements par suite d'une déficience avérée de la loi". Aussi, le GNTC interpelle-t-il les pouvoirs publics afin de créer un "mécanisme de majoration forfaitaire spécifique au report modal au même titre que le prévoit la loi pour les trajets interrégionaux".

Érick Demangeon

Mardi 7 Mai 2013



Lu 744 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse