Emirates accroît ses bénéfices malgré la pression du dollar


En 2015, Emirates a accru son bénéfice net annuel de 56 % sur un an, en dépit d'une conjoncture économique mondiale morose et de la pression d'un dollar fort.


La première compagnie du Moyen-Orient a transporté 51,9 millions de passagers en un an © Emirates
La première compagnie du Moyen-Orient a transporté 51,9 millions de passagers en un an © Emirates
C'est l'augmentation du nombre de passagers et la baisse de la facture des carburants qui expliquent la bonne santé d'Emirates. La première compagnie aérienne du Moyen-Orient a cumulé en 2015 un bénéfice de 1,9 milliard de dollars, en hausse de 56 %.
La compagnie, qui appartient à l'émirat de Dubaï, a toutefois indiqué que son chiffre d'affaires avait reculé de 4 % à 23,2 milliards de dollars en raison de la fermeté du dollar sur la plupart de ses marchés. Elle a précisé avoir transporté 51,9 millions de passagers en un an jusqu'en mars, soit 8 % de plus que pendant l'exercice précédent.

Dollar à double tranchant

Son président, cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum, s'est félicité qu'Emirates ait dégagé des bénéfices pour le 28e année consécutive, mais a souligné que le dollar fort, auquel le dirham des Émirats arabes unis est indexé, "continuera à être un défi". Il a évoqué "une situation de change défavorable qui érode notre chiffre d'affaires et nos profits" et mis en avant le contexte général de "faiblesse de la confiance des consommateurs et investisseurs" en raison de l'impact négatif de la baisse des prix du brut sur l'activité économique mondiale.
Ces prix bas, qui devraient continuer, sont à la fois "une aubaine pour nos coûts d'exploitation et un fléau pour l'économie mondiale et le sentiment de confiance des consommateurs", selon lui.
La "montée implacable" du dollar a eu un impact négatif de 1,6 milliard USD sur le chiffre d'affaires de la compagnie mais la baisse du prix du pétrole a réduit de 31 % sa facture de kérosène, à 5,4 milliards USD. Durant le précédent exercice, le bénéfice net d'Emirates avait bondi de 40 % à 1,2 milliard USD en raison également de la baisse des prix des carburants et de la progression du chiffre d'affaires.
La compagnie qui exploite les plus grosses flottes d'Airbus A380 et de Boeing 777 a vu le nombre total de ses avions atteindre les 250 en 2015. Elle envisage de poursuivre son expansion avec une éventuelle commande de 60 A380 supplémentaires.

Ali Khalil

Mercredi 11 Mai 2016



Lu 308 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse