Emirates : bénéfice plombé par des "événements déstabilisateurs"


Emirates a annoncé une chute de 82,5 % de son bénéfice net annuel à 340 millions de dollars, en l'expliquant par une compétition accrue, des effets de change et les restrictions américaines sur le transport aérien.


Emirates a réduit le mois dernier ses dessertes des États-Unis © Emirates
Emirates a réduit le mois dernier ses dessertes des États-Unis © Emirates
"Malgré des dévaluations significatives de monnaies face au dollar et des ajustements de tarifs en raison d'un environnement hautement compétitif, Emirates a réussi à garder des revenus stables" à 85,1 milliards de dirhams (23,2 milliards de dollars), a indiqué jeudi 11 mai le plus gros transporteur aérien du Moyen-Orient.

Des événements déstabilisateurs

Emirates a été confrontée à des "événements déstabilisateurs qui ont affecté le marché du transport aérien", a souligné son président, cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum. Il a cité comme facteurs le Brexit, les défis posés à l'Europe par la vague de migrants et les attentats ainsi que "la nouvelle politique américaine qui pèse sur le transport aérien" et le recul de nombreuses monnaies face au dollar. Parmi les autres facteurs, cheikh Ahmed a mentionné des rapatriements de fonds dans certaines parties d'Afrique, une industrie du pétrole et du gaz en difficultés qui ont un impact négatif sur la demande en matière de transport aérien.
La compagnie a transporté 56,1 millions de passagers sur un an, soit plus 8 % de plus par rapport à l'exercice précédent. Mais le taux de remplissage a baissé à 75,1 % en raison d'une capacité en progression résultant de la mise en services de gros porteurs. La flotte d'Emirates a renchéri la facture de carburant de 6 % à 5,7 milliards de dollars. Les revenus des liaisons avec l'Europe, l'Amérique, l'Asie de l'Est et l'Australie ont légèrement progressé mais ceux avec l'Afrique, l'Asie de l'Ouest et l'océan Indien ont baissé de 3 à 4 %.
Emirates a réduit le mois dernier ses dessertes des États-Unis en raison des restrictions de l'administration américaine sur les visas et de l'interdiction d'ordinateurs à bord de ses avions.

AFP

Jeudi 11 Mai 2017



Lu 458 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Septembre 2017 - 14:36 Fin de la mêlée autour du dépeçage d'Air Berlin €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse