Émirats arabes unis : une diversification en cours


Ils comptent parmi les marchés les plus dynamiques. Ils constituent la troisième économie du Moyen-Orient. Ils sont classés parmi les vingt-quatre premiers exportateurs et les vingt-trois premiers importateurs mondiaux de marchandises. La CCI de Lyon a récemment rappelé quelques caractéristiques des Émirats arabes unis.


Le port de Jebel Ali traite 19 millions de conteneurs par an © DP World
Le port de Jebel Ali traite 19 millions de conteneurs par an © DP World
Les EAU regroupent sept émirats : Abou Dhabi, Ajman, Dubaï, Fujairah, Ummal-Quwain, Ras-el-Khaimah et Sharjah, réunifiés en un État en 1971. Dubaï est de loin le plus connu. La métropole lyonnaise, qui a soutenu officiellement la candidature de Dubaï pour l’Expo universelle 2020, souhaite poursuivre le partenariat qu’elle entretient depuis plusieurs années avec cet émirat en renforçant les liens entre les acteurs lyonnais et les acteurs publics et privés sur les plans institutionnel, économique, académique et culturel. Depuis 2006, Lyon a conclu un accord de coopération avec Dubaï, a signé plusieurs partenariats et organise périodiquement des missions qui rassemblent jusqu’à quarante entreprises. La ligne directe Lyon-Dubaï opérée cinq fois par semaine depuis décembre 2012 et le cargo d’Emirates du jeudi ont été des éléments très marquants pour Lyon et l’aéroport Saint-Exupéry ces dernières années, amenant à Lyon un flot croissant d’hommes d’affaires et de touristes notamment asiatiques et australiens passés en correspondance par l’énorme hub aérien de Dubaï.

"Abou Dhabi et Dubaï totalisent 90 % du PIB des EAU"

Si Abou Dhabi fait figure de capitale politique riche de ses hydrocarbures qui placent ce territoire au septième rang mondial en ce domaine, Dubaï qui veut s’inspirer de Singapour a depuis longtemps parié sur le commerce, la finance, les services à défaut de posséder un riche sous-sol. À eux deux, Abou Dhabi - qui souhaite se diversifier en aéronautique, biotechnologies, économies renouvelables et tourisme élitiste - et Dubaï totalisent 90 % du PIB des EAU avec deux modèles économiques différents.
Dans ces émirats vivent un très grand nombre de travailleurs étrangers notamment indiens et pakistanais et aussi 140.000 britanniques et 30.000 français.
Le port de Jebel Ali est le seul port non chinois à figurer dans les grands classements mondiaux en traitant 19 millions de conteneurs par an. Récemment, des responsables de Jafza (Jebel Ali Free Zone) étaient à Lyon pour vanter à nouveau les mérites de cette zone qui, lancée en 1985 avec dix-neuf compagnies en compte aujourd’hui 7.300 originaires de 125 pays et employant 135.000 personnes.

"Lyon a officiellement soutenu la candidature de Dubaï pour l’Expo universelle 2020"


La compagnie Gulf Air eut son heure de pointe mais aujourd’hui on parle d’Emirates, de Qatar Airways et d’Etihad qui ne cessent de progresser et de conclure des alliances comme celle liant Emirates à l’australienne Qantas. Emirates a commandé 140 A380 alors qu’Air France, Lufthansa et British Airways en ont commandé 45 à elles trois, compagnies soulevant souvent des problèmes de distorsion de concurrence avec leurs homologues du Golfe. Les projets de développement de l’aéroport Maktoum sont gigantesques pour accueillir à terme près de 120 millions de passagers et il sera relié au port de Jebel Ali. Emirates a récemment annoncé le lancement du premier A 380 configuré en deux classes - classe Économie et classe Affaires - au lieu de trois classes et pouvant accueillir 615 passagers pour assurer un vol quotidien sur Copenhague. L’aéroport de Dubaï traite 12 millions de tonnes de fret par an. Emirates achète chaque année pour 437 millions d’euros de biens et services français. En France, cette compagnie transporte 1,1 million de passagers et traite 40.000 tonnes de fret vers et depuis Paris, Lyon et Nice. Dubaï devrait accueillir la 4e édition des Jeux mondiaux de l’air du 1er au 12 décembre 2015.
«C’est un eldorado concurrentiel mais où l’on peut se distinguer avec des marchés de niche», remarquent les jeunes patrons lyonnais de Cobalt-Lighting design et d’Ingelux Consultants qui, avec le cluster Lumière, tentent de décrocher de «lumineux» marchés à Dubaï avec la mise en lumière de bâtiments par exemple apportant aux projets une «french touch» souvent appréciée. Pierre-Philippe Garde de Cobalt et Christophe Marty, directeur associé d’Ingélux, mettent l’accent sur le montage juridique qui nécessite beaucoup de précautions, de précisions et la rencontre «de la bonne personne» qui ouvrira certaines portes. Il faut aussi pouvoir dépenser 20.000 à 30.000 euros et parfois plus et ce, pendant deux ou trois ans avant de voir la siganture une première commande, d’où l’intérêt de «chasser en meute» et de mutualiser certaines dépenses.
Les EAU importent 95 % de leurs besoins alimentaires, les questions de désalinisation de l’eau, de gestion et de recyclage du précieux liquide, de re-création de terres agricoles sont autant de sujets sur lesquelles les entreprises françaises et rhônalpines devraient se pencher avec une particulière attention.
L’Exposition universelle de 2020 devrait accueillir 250 pavillons sur 440 hectares et d’aucuns estiment entre 150 et 200 les hôtels à construire dans cette zone en plein essor…

Annick Béroud

Mardi 28 Avril 2015



Lu 498 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse