En 2015, le ferroviaire marque le GPMM de son empreinte


Port naturel de Lyon, port le plus proche, le Grand Port maritime de Marseille-Fos, qui ambitionne de devenir le gateway sud-européen, ne manque pas d’atouts pour séduire Lyon et sa région. Son appartenance active à Medlink Ports remet les projecteurs sur son hinterland.


© GPMM
© GPMM
Le ferroviaire est un élément marquant de ces derniers mois. En effet, le GPMM a enregistré 31 % de croissance au premier semestre 2015 par rapport à la même période 2014. Ce chiffre est national mais, selon Régis Martin, responsable des activités de report modal et ports intérieurs et coordinateur opérationnel pour l’agence Medlink Ports, «il reflète très probablement la part significative prise par la région Rhône-Alpes dans le développement des échanges». D'après Régis Martin, «si cette performance du premier semestre se confirme pour les six autres mois de 2015, le GPMM enchaînera deux belles années puisqu’en 2014, la croissance pour le ferroviaire avait déjà été de 14 % en national». La croissance au niveau rhônalpin s’explique par le renforcement des navettes ferroviaires entre Marseille-Fos, Lyon-Vénissieux et Lyon-Terminal puisque leur nombre est passé de 13 services par semaine à 15 en début d’année avec Greenmodal et Naviland. «Et on peut même dire de 13 à 18 navettes, si on prend en compte les services de l’opérateur Ferovergne qui dans sa desserte de l’Auvergne, trois fois par semaine, peut également transporter des coupons de trains entre Fos et Lyon», complète Régis Martin. Autre point positif : depuis juin dernier, le port de Marseille dispose d’une navette ferroviaire inter-bassins «à prix très compétitif» pour rejoindre les terminaux de Fos et de Marseille. Ainsi, le fret de la région Rhône-Alpes peut-il atteindre les terminaux de l’un ou de l’autre selon le lieu d’escale choisi par les navires, que le fret soit parti de Vénissieux ou du port de Lyon. Cette navette ferroviaire inter-bassins donne des facilités logistiques pour les armements et permet aux clients un accès simplifié à toutes les offres maritimes et terrestres. L’axe Marseille-Paris-Dourges-Lyon a aussi été renforcé. Aujourd’hui, 10 % des conteneurs arrivent ou repartent de Marseille-Fos par le mode ferroviaire.
Côté fluvial, les volumes jouent la stabilité, entre 0 et 2 %, après une croissance de 22 % en 2014. En fluvial, plus de 90 % des flux conteneurs arrivent ou partent de la région Rhône-Alpes. Les groupes Logirhône et Greenmodal opèrent des navettes fluviales trois fois par semaine chacun sur Lyon et deux fois par semaine sur Valence pour Logirhône.

"Rhône-Alpes représenterait près d’un tiers des trafics totaux du GPMM"


Plusieurs éléments affectent la performance fluviale. On peut noter le «blank sailing», annulation d'escales par les armateurs, qui pénalise l’utilisation du mode fluvial. «Car si les volumes globaux touchant Fos ne sont pas impactés, il peut néanmoins en résulter une urgence d’acheminement terrestre sur le navire suivant très défavorable au fleuve», commente Régis Martin, qui ajoute aussi la baisse de la consommation en Chine, le ralentissement de la demande nationale qui peut impacter les imports, notamment pour la grande distribution (qui utilise de plus en plus le fleuve) et la concurrence farouche de la route. Le fluvial reste cependant un élément fort de différenciation pour un chargeur rhônalpin ou bourguignon et le ralentissement de la croissance en 2015 intervient après plusieurs années de croissance à deux chiffres.
À propos de Medlink Ports, agence de développement et de promotion du fluvial et du multimodal, en juin dernier, Leroy Merlin a été labellisé Medlink Ports pour son utilisation régulière du fleuve. Dix-sept sociétés sont actuellement labellisées. En 2016, l’agence labellisera non seulement les chargeurs concernés par les conteneurs mais aussi ceux qui traitent des marchandises conventionnelles et du vrac.
Que ce soit au travers du dynamisme de Medlink Ports pour continuer à valoriser l’atout fluvial auprès des clients rhônalpins ou du renforcement de la desserte ferroviaire, le GPMM entend bien continuer à resserrer les liens historiques avec une région qui représenterait, selon les estimations, près d’un tiers des trafics totaux du port maritime sudiste.
«La région Rhône-Alpes est le moteur des hinterlands français pour le port de Marseille-Fos et nous tenons à être très proches de nos clients. Via Marseille Fos a organisé plusieurs manifestations cette année à Lyon, Clermont-Ferrand et Beaune. En 2016, nous prévoyons une grande rencontre professionnelle à Lyon. En 2015, le GPMM a accueilli six nouvelles lignes maritimes directes et plusieurs projets sont en cours», observe à son tour Guillaume Briola, responsable du développement commercial pour la zone Rhône-Alpes, Méditerranée (hors Maghreb et Afrique) et Asie.

Annick Béroud

Lundi 16 Novembre 2015



Lu 93 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Novembre 2015 - 15:57 SNCF : 300 millions d’euros pour quatre chantiers


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse